signification des pieces dechec
avril 21, 2021 0 Comments

Depuis sa création, le jeu d’échecs est généralement joué par deux joueurs. En effet, pour ce jeu, le nombre de pièces dont dispose chaque joueur est le même ; mais chacune de ces pièces se différencie par leur couleur : les unes sont blanches, et les autres sont noires (pour la plupart du temps). Ainsi, les pièces blanches représentent le camp des Blancs, tandis que les pièces noires représentent le camp des Noirs. Il faut noter que les pièces d’un jeu d’échecs ont une forme différente selon la nature et l’origine du jeu. Il existe des jeux d’échec (s) à thèmes avec des pièces de tous types, ce site propose un jeu médiéval original.

L’avantage au niveau de ce site dont nous parlons, est qu’il vous propose différents types de jeux de qualité, selon des goûts différents et à des coûts très abordables ; ce qui est vraiment génial pour vous qui recherchez un qui vous convient parfaitement !

De façon conventionnelle, le jeu d’échecs est constitué de 32 pièces ; à savoir 16 blanches et 16 noires. En ce qui concerne le déplacement des pièces, lors du jeu, chaque pion à un mouvement spécifique. Aucun des deux joueurs ne doit passer au-dessus de son adversaire, à l’exception du Chevalier. Les pions peuvent être capturés par un adversaire ; mais ils le sont lorsqu’une pièce arrive sur la même case que celle de son adversaire. Et dans de pareilles situations, la pièce capturée est tout simplement retirée du jeu.

Alors, dans l’objectif de vous aider à bien connaître les différentes pièces d’un jeu d’échecs ; cet article a été rédigé. Lisez-le donc pour tout savoir sur les pièces d’un jeu d’échecs.

Découvrez aussi : 8 façons simples de gagner de l’argent en ligne en tant que étudiant 

1. Le Roi : La plus importante des pièces d’un jeu d’échecs

roi echec

Il s’agit en fait de la pièce centrale du jeu d’échecs. La prise de cette pièce marque la fin de la partie. Cela explique le fait que, dès le début, le mouvement de cette pièce reste le même. Le roi ne peut se déplacer que d’une seule case dans n’importe quelle direction ; à condition que cette case ne soit pas menacée par une autre pièce. Il contrôle par conséquent toutes les cases voisines de la sienne. Etant donné que le roi n’est jamais vaincu, « l’échec et mat » signifie simplement la fin de la partie.

  • Alors, comment le roi se déplace-t-il ?

Le roi a la possibilité de se déplacer d’une case vers n’importe quelle direction. Cependant, il est impossible pour lui de se mettre échec et mat. D’où l’expression “échec et mat” qui vient du perse et qui veut dire perdu, vaincu, abandonné. Au tout début, le roi ne peut « roquer », c’est-à-dire échanger sa position avec celle de la tour.

En effet, cette possibilité de déplacement n’est apparue qu’au XVe siècle, de même que d’autres changements de règles importants que le jeu a connus. À l’origine, le jeu était beaucoup plus lent et les pièces étaient moins mobiles. Par conséquent, le Roi était attaqué moins souvent et moins rapidement de sorte qu’il n’avait pas besoin de roquer. Par ailleurs, la valeur du roi ne peut être comparée à celle des autres pièces ; puisque sa conquête reste le but du jeu. Cependant, il convient de tenir compte du fait que le roi est moins utile que les trois pions au début de la partie ; mais il devient beaucoup plus important dans la phase finale du jeu.

  • Les choses importantes à retenir ici est que :

– Le roi et sa tour ne doivent pas être déplacés,

– Le roi ne peut être en échec ou passer par une case en échec,

– Aucune pièce ne peut se trouver entre le roi et la tour en question.

Découvrez aussi : Marketing immobilier : les techniques pour réussir vos ventes de maison 

2. La Dame ou la Reine

reine echec

En effet, la Dame constitue la pièce principale et la plus puissante de tout d’un jeu d’échecs. Elle a la possibilité de se déplacer aussi bien que la tour et le fou. Autrement dit, sans limitation, sur les verticales, les horizontales et les diagonales. Au terme du jeu, la Dame devient une force décisive et déterminante dans l’obtention d’un échec et mat.

La Dame fait des mouvements sur les lignes et les colonnes (comme la Tour) ainsi que sur les diagonales (comme le Fou). Sa position lui confère un nombre de coups allant de 27 à 21. Elle peut acquérir n’importe quelle pièce à sa guise. Ainsi, lorsqu’elle saisit une pièce, elle se positionne dans sa case.

En effet, il est connu que la Dame est en mesure de combiner les déplacements de la tour et le fou. Et c’est justement ce qui fait qu’elle est très puissante. Cependant, seule, elle est beaucoup trop faible pour mettre en échec le roi de son adversaire. En revanche, lorsqu’elle est aidée par une autre pièce ; elle parvient à se rapprocher du Roi de son adversaire comme si elle voulait l’embrasser discrètement : on parle alors du baiser de la mort ! Et le Roi est mat.

L’histoire a prouvé que de nombreuses reines régnantes pouvaient être impitoyables en matière de batailles et de guerres. Puisqu’elle peut se déplacer librement sur le plateau ; et de nombreux joueurs préfèrent cette pièce à toutes les autres.

Découvrez aussi : Quelles sont les fonctionnalités des camionnettes électriques ? 

3. L’évêque

pièce d'échècs

Parmi les différentes pièces d’un jeu d’échecs la troisième pièce la plus importante est l’évêque. Elle détient le pouvoir de se déplacer en diagonale. En fait, l’évêque représente l’église et la religion et est situé de chaque côté du roi et de la reine ; (qui se tiennent au centre de la deuxième rangée).

Dans l’Europe médiévale, l’évêque est très proche du roi et de la reine, car il représente l’église que de nombreuses cours royales tenaient à cœur ; d’où il détenait la deuxième place après le roi et la reine. C’est la raison pour laquelle il est considéré comme la troisième pièce la plus puissante de l’échiquier ; car à l’époque, la religion pouvait influencer de nombreuses personnes, même sans l’aide de la famille royale. En outre, l’évêque était considéré comme le prochain dans la lignée du roi et de la reine régnant dans l’Europe médiévale. Dans le jeu cette pièce est considérée comme une pièce mineure valant 3 pions, ou points.

Et comme nous venons de le mentionner ; l’évêque peut se déplacer sur n’importe quel nombre d’espaces en diagonale et dans n’importe quelle direction. Cela signifie que l’évêque d’un joueur restera toujours sur la même couleur sur laquelle il a commencé. Patrouillant dans les rangs et les fichiers du plateau ; il fait de la tour l’une des pièces d’un jeu d’échecs les plus puissantes de l’arsenal d’un joueur.

L’évêque restant pendant toute la partie sur la couleur de sa case de départ ; nous tenons à préciser que chaque camp possède deux évêques. Un sur les cases blanches et l’autre sur les cases noires.

4. La tour

pièce d'un jeu d'échecs

La tour est considérée parmi toutes les pièces d’un jeu d’échecs comme une pièce majeure évaluée à cinq pions ; deux de plus qu’un évêque ou un chevalier, et un peu moins de deux évêques ou deux chevaliers. Deux tours sont considérées comme légèrement plus fortes (par un pion) qu’une seule reine.

La tour peut se déplacer le long des rangs ou des fichiers (c’est-à-dire horizontalement ou verticalement), avec n’importe quel nombre d’espaces occupés par coup. Comme d’autres pièces non-chevalier, la tour se déplace à travers des espaces inoccupés ; puis capture une pièce adverse tout en occupant son espace. Cette pièce est positionnée sur les coins du côté de chaque joueur. Comme son nom l’indique, c’est la barrière protectrice ou les murs qui protègent les pièces de rang supérieur. C’est pourquoi ils sont placés sur les côtés pour symboliser la protection sur la royauté ; de la même manière qu’un château ou une tour protège ceux de l’intérieur.

5. Le chevalier

cavalier echec

Les pièces de chevalier sont les chevaliers protecteurs du château. Les pièces ont la forme d’un cheval ; car elles symbolisent ce que les chevaliers montaient pendant la bataille.

Ceux-ci sont également protégés par la tour ; car à l’époque médiévale, les chevaliers étaient riches et seuls les guerriers bien éduqués et de la classe supérieure étaient considérés comme des chevaliers. Ils sont également considérés comme les protecteurs de la famille royale, la première ligne de défense au cas où l’ennemi franchirait les murs du château.

Les chevaliers ont également la capacité de sauter par-dessus d’autres pièces puisqu’ils montaient à cheval dans la vraie vie. Ce sont également les seules pièces qui peuvent démarrer le jeu à la place d’un pion.

Avec les évêques, les chevaliers composent les «pièces mineures». Un chevalier vaut trois points, ou égal à la valeur de trois pions. Le chevalier a des règles de mouvement inhabituelles dans une partie d’échecs. La capacité du chevalier à sauter par-dessus d’autres pièces le rend particulièrement précieux ; comme dans les jeux où le centre du plateau est occupé par des pions qui gênent le mouvement d’autres pièces.

Le chevalier est la seule des pièces d’un jeu d’échecs ayant la capacité de sauter d’autres pièces dans le cadre de son mouvement normal. Il doit toujours se déplacer en forme de L : deux espaces dans une direction, puis un espace perpendiculaire, ou vice versa.

Découvrez aussi : Les Applications Sociales les Plus Utilisées Chez les Jeunes Adolescents

6. Le pion

pion echec

Le pion est la pièce de valeur la plus basse sur l’échiquier, et il y a huit pions par joueur. La façon dont les pions sont disposés sur le plateau s’appelle la «structure des pions». Au premier coup, un pion peut avancer d’une ou deux casiers. Lors de tous les tours suivants, ils ne peuvent se déplacer que d’une case.

Les pions ne peuvent capturer des pièces qu’en se déplaçant vers l’avant et en diagonale, soit vers la gauche, soit vers la droite. (Dans certains cas, il peut aussi être possible pour un pion de capturer en passant). Si un pion arrive tout le long du côté opposé du plateau, il peut être promu dans n’importe quelle autre pièce (sauf le roi).

Il faut aussi noter que chaque côté a 8 pions qui se dirigent vers les autres pièces. Il y a un débat pour savoir si les pions sont les paysans qui vivent à l’extérieur des murs du château ou, si ce sont les soldats qui protègent la cour royale derrière eux.

Quoi qu’il en soit, ils constituent la première ligne de défense contre les envahisseurs. Dans le jeu d’échecs, c’est le pion qui se déplace en premier avant qu’une bataille complète ne s’ensuit.

Conclusion

A présent, nous sommes à la fin de notre article sur les différentes pièces que comporte un jeux d’échecs. Nous sommes aussi convaincus que vous avez maintenant, une idée claire en ce qui concerne ces différentes pièces et aussi leur signification. Toutefois, nous tenons à notifier, que vous soyez débutants ou un habitué au jeu de stratégie (jeu de société, jeu de dame) comme celui des échecs professionnels ; jouer aux échecs nécessite une bonne maitrise des règles du jeu d’échecs. D’où l’importance d’apprendre à jouer aux échecs.

Vous devez donc être en mesure de faire une bonne analyse des échecs. Avec un cours d’échecs vous apprendrez facilement et d’abord sur l’histoire des échecs, les pièces d’échecs comme détaillé dans cet article ; les combinaisons, les règles du jeu, comment placer ses pions pour avec tactique ; les configurations à adopter pour chaque pièce de jeu sur un plateau de jeu pour bien terminer la partie.

A l’image du Domino, des Dames chinoises, et de Poker ; le jeu d’échecs favorise une grande capacité de mémorisation. Grace à l’intelligence artificielle, vous pouvez aussi vous entrainez à ce jeu en ligne de nos jours ! Vous trouverez sur le marché de coffret en bois ébène, en bois de rose en métal ; le modèle backgammon, des pièces d’échecs  plombées ou non etc … Quel que soit le choix Que vous désirez opérer, tout dépends en fait de votre goût et votre budget.

Découvrez aussi : Pourquoi les Annonces de Rencontres Personnelles font leur Grand Retour ?