7 sept. 2011

Comment tuer son blog


C'est toujours délicat de tuer un blog. De l'étouffer à petit feu après 6 années passées à le nourrir, le chérir, lui offrir des ravalements de façade plus ou moins judicieux. Pourtant, il est temps.

Je n'aime plus ce blog, voilà tout. Les phases durant lesquelles je n'ai plus envie d'écrire le moindre mot sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus longues. Je n'ai plus envie de défendre mon point de vue sur les films, en tout cas pas ici, pas comme ça. J'ai envie de choses plus personnelles, ou plus spécialisées. Peut-être les deux. J'ai envie de parler de films autour d'une bière, pas en alignant laborieusement 3 paragraphes avant de répondre laborieusement (et souvent de ne pas répondre) aux commentaires de quelques charmants fidèles et de désespérants anonymes. Surtout, je n'ai plus envie d'aligner les critiques comme on aligne les perles. Ni, il est vrai, d'être un blogueur cinéma parmi tant d'autres, désormais noyé dans la masse car dépassé par des petits jeunes plus ambitieux, plus assidus, plus désœuvrés que moi. Je déteste une partie du blogueur que je suis devenu, celui qui courait après les sollicitations, mendiait pour quelques clics comme si sa vie en dépendait, oubliait au final la notion de plaisir. J'ai perdu l'envie, je crois, et je compte bien la retrouver en levant le pied quelques temps. Et plus si affinités.

Je me souviens qu'en 2005, lorsque j'ai ouvert ce blog longtemps orange, nous n'étions que quelques-uns. Un Benoît par ci, une Camille par là, des gens simples et modestes à qui tout n'était pas dû et qui n'étaient mus que par l'envie de voir et de partager. Allez, jouons les vieux cons une fois pour toutes (j'ai 27 ans, c'est l'âge) : aujourd'hui, je déplore que la grande majorité de la blogosphère cinéma, moi y compris, ait perdu cette spontanéité. On pleure parce qu'on n'est pas invité à telle ou telle projection. On casse du sucre sur le dos de tel ou telle attaché(e) de presse qui ne vous a pas déroulé le tapis rouge. On écrit pour écrire. On vise l'exhaustivité, la visibilité sur Google. On revendique bien haut la fameuse indépendance d'esprit des blogueurs, leur totale liberté rédactionnelle, alors qu'ils sont au contraire en route vers un asservissement inévitable. Sur la forme et sur le fond, les conventions sont partout. J'aimerais avoir le talent pour tirer ce petit monde vers le haut, mais c'est impossible. La prolifération des blogs cinéma généralistes a eu un effet étonnamment nuisible. Parce que désormais, chacun se proclame expert du septième art dès qu'il possède 10 Blu-ray et a eu l'honneur immense d'être convié à quelques projections presse. Je ne veux plus appartenir à ce monde-là, qui patauge dans le mainstream mais pense appartenir à une élite.

Des blogs ciné, j'en lis peu. Je parle de lire vraiment. Les seuls que je parviens encore à lire avec plaisir sont ceux qui ont su conserver, par rigueur ou par nature, ce sens du spontané. Leurs auteurs ont su se rappeler qu'un blog, au départ, est censé être un espace personnel. Pas un site facilement personnalisable et livré clé en main sur lequel on peut se proclamer mollement critique. Je pense à elle, elle, elle, lui, lui, lui, lui, eux, et sans doute quelques autres que j'oublie sous le poids de la précipitation. Chacun a ses particularités, son style, ses lubies. Mais tous sont réunis par une passion qui ne fléchit quasiment jamais. Droits dans leurs bottes, sans poudre aux yeux, ils parlent VRAIMENT de cinéma. Oui, VRAIMENT. Avec de belles grandes majuscules. C'est ça que j'aimerais pouvoir faire ou refaire un jour, quand je serai assez grand pour cesser un peu de me prendre pour un grand cinéphile doté d'une mission divine. Écrire bien et savoir pourquoi j'écris. Le faire quand j'en ai vraiment envie, pas parce que le film sort après-demain et que c'est le moment. Aller voir des films et savoir délibérément que je n'écrirai pas une ligne dessus.

Alors voilà. Je ferme ce blog. La couleur grise aura eu raison de moi. Je compte bien poursuivre mes collaborations actuelles si Snatch Magazine et Playlist Society veulent toujours de moi, et pourquoi pas en entamer d'autres si tout cela est placé sous le signe de l'envie. Et je continue à réfléchir à un espace plus à mon image, avec d'autres règles et d'autres perspectives. En tout cas, je ne veux plus être un blogueur cinéma au sens 2011 du terme. Avec tout le respect que j'ai pour certains d'entre eux.

J'aurais bien aimé que ce billet soit bourré d'humour, de bons mots, de petites piques justes assez bien dosées pour faire marrer sans blesser personne, mais je crois que je ne sais pas faire. Ce n'est pas rien, de tuer son blog. C'est à peine moins douloureux que de se couper un bras. On tire un trait sur des heures à trimer sur son clavier, des expressos à n'en plus finir, des litres de sueur à l'idée d'interviewer tel ou tel artiste qu'on admire (plus beaux souvenirs : Mia Hansen-Løve, Jonathan Zaccaï, Bong Joon-ho, João Pedro Rodrigues, Valérie Donzelli & Jérémie Elkaïm, Miranda July). Ça ne veut pas dire qu'on oublie ou qu'on renie le passé. Ça veut juste dire qu'on passe à autre chose. Est-ce que je ne risque pas de regretter ce geste ? Si, sans doute. Demain, après-demain ou dans un mois. Mais je sais ce que je perds et je sais ce que je gagne. De toute façon, n'en déplaise à ceux qui ne peuvent pas me blairer (avec plus ou moins d'humour), je reviendrai un de ces quatre. Plus discrètement. Avec tout à prouver. Ou plutôt rien à prouver. Je ne serai jamais journaliste ou critique professionnel. Juste un modeste cinéphile se réservant le droit de dire ce qu'il pense ou de le garder pour lui, et de préférer de plus en plus souvent la vraie vie.

Merci pour vos clics, vos remarques, vos compliments et vos insultes. Vous pouvez toujours me contacter ici si ça vous chante, ou m'oublier illico. Je vous embrasse, les loulous. Vous me manquez déjà.

44 commentaires sur “Comment tuer son blog”

Montishow a dit…

Yop, j'en suis à me demander la même chose. La masse est trop forte. Tant d'efforts produits pour quoi au final ? (ça fait même pas un an en plus)

Courage mec. Je pense qu'on est beaucoup dans le cas.

Dom a dit…

Salut Rob !
Tu signales énormément de tristes travers de la blogosphère, j'espère ne pas tomber dedans - à moins que j'y sois déjà. Mais je voulais simplement te dire merci pour ton blog, les découvertes que ces lectures m'ont amené à faire. Eh oui, je n'avais pas vu High Fidelity avant d'atterrir sur le blog orange, par exemple !
Voilà, je t'emmerde pas plus longtemps. A bientôt peut-être.
Dom

alexandre mathis a dit…

bon ben voilà l'un des seuls blogs que je lisais avec une assiduité folle ferme ses portes. A vrai dire, je suis arrivé il y a finalement peu de temps, mais je songe au même processus. En tout cas, aller écrire ailleurs, donner mon avis moins souvent, mais mieux encore qu'aujourd'hui.
Bref, si tu veux parler de films et d'autres autour d'une bière, d'un martini, de cent verres à être ivre, je suis partant. Malgré mes râles bien relous en ce moment pour que tu fasses signe de vie, je vois que tu mènes ton bonhomme de chemin. Prends soin de toi, de ta petite maisonnée et surtout j'espère à très vite. Bises feu-Rob Gordon.

Alex

brussias a dit…

Le hasard fait bizarrement les choses... Rob qui ferme son blog le jour où ses parents se sont (enfin) offerts une carte UGC "illimité à 2"... On continuera quand même à te (vous) demander un avis sur ce qu'on peut aller voir! Bisous à la Gordon family!

Ph a dit…

Mince ! C'était devenu ma bible. Pas que je sois d'accord avec tout mais ce blog m'a permis de voir des films excellents dont je n'aurais même pas eu connaissance.
Je ne suis jamais autant allée au ciné que cette année et c'est à ce blog que je le dois.
Je rentre à l'instant du visionnage de La Guerre est déclarée.
Pandore il y a peu, etc...
On reste avec de très bons urls.
To be continued...

catnatt a dit…

Je comprends. Si tu savais à quel point je comprends...
C'est bien pr ça que j'ai pris quelques décisions en juin 2010. Et c'est pr ça que je crois fondamentalement plus en l'espace collectif où l'on écrit quand on en a envie. Quand on a réellement quelque chose à dire.

Mon blog est mon stock d'archives. Point. Et j'écris quand ça me chante sur Playlist Society ou ailleurs. J'ai retrouvé une liberté.

Et beaucoup de plaisir. Je t'en souhaite autant ;)

vierasouto a dit…

Je te suis à 200%, cette année, pour la première fois depuis presque six ans, j'ai fermé mon blog 20 jours, j'avais besoin de faire un break, parce-que, de plus en plus souvent, je n'ai plus envie de donner mon avis... Les nouveaux blogs/sites existent grâce aux pionniers que nous fûmes... et je suis exaspérée aussi de constater que tout leur est dû alors qu'on n'aurait jamais songé autrefois à aller à une projection presse, les premières fois, c'était la fête! Cette peur de louper une invit qui génère dans la blogosphère des comportements mesquins ne me plait pas davantage, d'autant, que comme tu dis, ça nous tire vers le bas, on devient comme eux, partiellement, et cette manière d'exister n'est pas la nôtre... Pourquoi j'ai ouvert une rubrique TV? Officiellement parce que j'ai mal au dos et que vois les DVD chez moi mais beaucoup aussi pour ne pas être dans cette compétition à voir les films au kilo, à ne plus savoir pourquoi on voit les films... Pour ne pas vexer les AP? Pour ne pas ne pas en être? Pour garder son blog "au niveau" quantitatif? Sans parler de promo gratis en échange de brossage d'ego, etc... Tout cela me donne envie de lire des livres, seule... En tout cas, comme je n'ai pas ton courage, je reste encore et les colonnes de mon blog te sont ouvertes si tu veux publier une critique, avec toi, au moins, il n'y aura pas de fautes d'orthographe! Le virage au gris n'était pas fortuit, on t'attends sur un nouveau blog (si tu veux on peut faire un collectif de "blogs électriques" qui aiment plus le cinéma que les invit!) @très vite!

Edouard a dit…

Tout dépend d'où l'on parle en fait. Il est évident que les blogs les plus intéressants sont tenus par des gens détachés géographiquement et/ou professionnellement du monde merveilleux du cinéma et qui tentent de s'extraire du "robinet à critiques" qu'est devenu internet. Dès qu'un blog devient une carte de visite (ou un support publicitaire), c'est quasiment mort.

Décision courageuse en tout cas. J'étais toujours curieux de connaître ton avis sur tel ou tel film. Si tu dois l'émettre à nouveau, ici ou là, n'hésite pas à me faire signe (on ne sait jamais, je garderai la possibilité de rajouter une colonne là où tu sais).

Bonne continuation...

Flo a dit…

Je ne sais pas trop pourquoi mais je m'y attendais un peu, c'est dommage, tes critiques vont me manquer, tout simplement et j'espère pouvoir continuer à te lire ailleurs, d'ailleurs, tu n'avais pas un nouveau blog en projet il y a quelques semaines ?

David a dit…

Zut, j'attendais ta critique de La Piel! T'aurais pu la faire à travers cet article peut-être... j'imagine que ton blog devenait une seconde peau pour toi...

Merci pour ces lignes que j'aurai toujours parcouru avec plaisir.

Toutefois, je pense que tu fais bien d'arrêter. Ne le prends pas mal mais finalement ton parcours m'évoque Naulleau et Zemmour. Je veux dire par là que ta notoriété t'a amené, j'ai l'impression, à parfois te caricaturer en te concentrant plus sur la forme de tes critiques (chercher les bons mots, la forme originale) que sur le fond. C'est certainement ce que tu entends par spontanéité.

Toutefois, je regrette l'arrêt de ce blog que j'ai toujours suivi avec plaisir, intervenant de manière discrète, parfois anonyme.

Au plaisir de te relire!

FredMJG a dit…

Pffft ! et moi qui m'imaginais sottement que tu prenais ton temps pour refaire les peintures :)
Bon, j'attends de pied ferme l'ouverture de cet espace personnel (ce que doit d'ailleurs rester un blog, un truc perso créé pour se faire plaisir avant tout, et ça vire à la partouze en cas d'affinités, mais y a pas obligation que diable ! ^^) que tu promets et d'ici là, bon vent à toi et à la petite famille.

Jiem a dit…

La vie étant faite de recommencements incessants et de directions à prendre à l'envi, tu as complètement raison d'écouter ton cœur et ta conscience. Mais comme les chemins ont souvent tendance à se recouper, on aura l'occasion de profiter à nouveau de ta plume dans des temps à venir.

Ce fut en tous cas un plaisir de te lire pendant le temps de ce blog, et si l'occasion se présente un jour, ce sera aussi un plaisir d'échanger en vrai, autour d'une bonne bière ou d'un bon Bordeaux sur ce cinéma qui - même depuis le fond d'un siège - nous amène toujours un peu voyager.

A plus !

nolan a dit…

Ah ah un concurrent de moins sur la route de notre conquête du monde !!
Grâce à vous, je ne suis pas allé voir Bad Teacher, ni Comment tuer son boss. Vous postez une image de Dans Paris pour le dernier billet, vous avez défendu Tetro, vous avez une écriture fluide, c'est facile à lire, toujours pertinent - même quand je ne suis pas d'accord- bref, je regrette ce départ et vous félicite pour ses six ans (ça n'est pas rien tout de même sur Internet).
Vous nous faites l'extrême honneur de nous citer (ce que mon égo démesuré trouve tout à fait normal mais que mes moments de lucidité rappellent notre situation : un grain de sable), si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je compte m'en vanter sur le site.
Je continuerai à jeter un œil sur le blog pour voir si vous n'avez pas changé d'avis et pour les archives bien évidemment.
A bientôt.

ChrisC a dit…

Ton message très touchant et plein de justesse.
Comme tu le dis, pour tout ce qui est relatif à la passion, c'est une histoire d'envie. A partir du moment où elle est plus là...
Un blog, qui plus est, à vocation à être l'expression de son sentiment personnel, "on écrit parce qu'on a envie d'écrire". Limite on en a rien a faire d'être lu. En tout cas ça devrait être la philosophie...

Je te souhaite bon vent et que tu te replonges avec le sourire aux lèvres dans une activité chronophage :)

Benjamin F a dit…

Tu sais bien que tu seras toujours chez toi sur PS (et plus si affinités...)

mokymok a dit…

Bonjour Rob,

Ton analyse de la blogosphère est très juste, malheureusement mais je crois que cela tient à la nature humaine !
Je tiens un blog musical et je constate les mêmes comportements. Toutefois, il t'appartient de conserver ton indépendance, tu n'es pas obligé de participer à ce star system, tu peux continuer à bloguer pour le plaisir, juste par envie de partager avec qui voudra te lire ce que tu as aimé ou pas. J'ai fait le choix depuis le début de ne parler que des musiques que j'aime à quelques rares exceptions près, et ça m'a permis de conserver mon indépendance et ma liberté de parole. Je ne dois rien à personne et du coup je fais ce que je veux. J'écris quand je veux sur ce qui me plait, n'en déplaise aux labels et autres agences de promo web qui me sollicitent. Et tant pis si je passe à côté d'interviews ou d'avant premières ou de concerts privés. Si je veux faire une chronique sur un album ou un concert, je paye mon disque ou mon billet. Et comme ça j'écris ce que je veux. Si le concert est nul, je peux le dire, j'ai payé ma place, je peux le dire sans crainte de me faire blacklister par le label.
J'ai aussi fait le choix de ne pas mettre de pub pour ne pas tomber dans la recherche de clics ou de notoriété. Si le blog marche tant mieux, je suis toujours heureuse quand de faire découvrir un artiste ou quand mon live report a permis à des internautes de revivre un concert ou de leur donner envie d'aller voir un groupe en live. Mais si ça ne marche pas tant pis, je me fais plaisir avant tout, j'aime écrire et c'est à ça que sert un blog.
Tu peux donc continuer d'écrire pour ton plaisir et celui des autres, tu le vois dans tes commentaires, tu as des lecteurs assidus et qui ont d'ailleurs pris le temps de commenter ta décision, c'est le signe que ce que tu dis intéresse des gens. Et c'est ce qui doit te motiver, peu importe la quantité, si tu as la qualité, les motivations premières que tu décris ne sont donc pas incompatibles avec l'écriture de ton blog. Il suffit de te recentrer sur tes objectifs. S'ils sont de partager tes impressions à qui a envie de les lire, tu n'as aucune raison de fermer ton blog.

Ceci dis tu es libre bien sûr mais je trouve dommage que la pression du star system l'emporte. J'espère donc que ce post n'aura pour finalité qu'un joli buzz et que cela te donnera l'envie de poursuivre :)

céline mokymok

cityhunternicky a dit…

Rob Gordon a toujours raison... même quand il part.

En espérant pouvoir continuer à te lire sur d'autres sites plus généralistes !

Bonne continuation.

Romain a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
RomINK a dit…

Très belle explication sur les arisons qui te poussent à agir ainsi.

Je rejoins Catnatt, il faut savoir lâcher prise, oublier les mails, les promos, trouver un nouveau rythme pour retrouver l'envie... (ou pas).

Bonne continuation

Jérôme a dit…

je sais que ce n'est qu'un au-revoir bloguesque et en attendant envoie moi tes critiques par mail c'est toujours un plaisir de te lire...

Stella a dit…

Bonjour,
Je ne lisais pas ton blog parce que je suis rarement sur la même longueur d'ondes que toi et que, le temps manquant dans notre vie pleine de bières et de coups de coudes virils IRL, je préfère ne pas trop m'infliger des lectures qui me donneraient envie de rentrer dans des débats sans fin sur Internet, maintenant que je suis grande et que j'ai appris à quel point c'était stérile.
A mes yeux ton blog était un peu exactement ce que tu dénonces : la visée de l'exhaustivité, la course aux projos et aux exclus, le faire-comme-si-on-était-de-la-presse. Je ne peux donc pas dire que sa clôture (temporaire) m'attriste.
De mon côté, j'aime bien écrire sur le ciné. Je ne le fais plus sur mon forum favori (cf les débats stériles sus-cités). Mais j'aime l'idée d'un carnet de notes, très subjectif, sans visée professionnello-critique, disponible pour le mini cercle de lecteurs qui seront arrivés jusque là, et pour mon moi, plus tard, qui aura changé d'avis, et oublié. J'écris très irrégulièrement, mais grâce à ça... j'aime toujours le faire.
Je te souhaite de trouver un juste milieu équivalent, car sans partager tes goûts, je n'en pense pas moins que tu as un besoin viscéral d'écrire sur le ciné... alors ce serait dommage de l'étouffer.
Amuse-toi bien avec tes deux chéries. Et puis ça reviendra.

Voisin Blogueur a dit…

Putain ! Les mots me manquent...
Tant que tu continues ta collaboration sur PS (alors que 2012 approche en plus, bon signe ? ;) ça va !

Bon une update IRL s'impose là !!!

Anonyme a dit…

Tu vas me manquer...

Bonne chance!

mrWak a dit…

Chouette le lien vers Fenêtresurcour, le texte sur les enfants à l'air très bien. Je ne l'aurai pas lu sans toi.

jg81 a dit…

Je te suis depuis un bail.
Je suis (très) rarement d'accord avec toi mais aime à te suivre (aimais... merde!)

Merci

Une jeune maman à un jeune papa ;)

Fabien a dit…

J'ai lu avec attention ton article et il est vrai que j'avais l'impression que tu parlais souvent de films très peu connus pour te donner un genre. Mais c'était bien également, puisque ça m'a permis de faire quelques découvertes, charmantes ou bien mauvaises.

Je suis aussi un peu d'accord dans ce que tu dis, et aussi avec certains commentaires : il est vrai que beaucoup de blogueurs se vantent d'aller à de nombreux événements VIP, comme le festival de Cannes (d'ailleurs, j'en suis affreusement jaloux, car je voudrais y aller au moins une fois dans ma vie !). Ou genre quand un film ou une saga se fait descendre, car tout le monde le/la descend ! Comme Twilight par exemple. C'est le premier exemple qui me vient à l'esprit, car j'ai l'impression que vu que ces films sont très mal vus, il est donc normal et tendance de le critiquer.

Perso, je tiens un blog (je le considérerais plutôt comme un site web à part entière, puisque j'aime quand c'est moi qui suis derrière la création et le concept, va-t-on dire) et je veux garder cette authenticité me caractérisant. Lorsque je vais voir des films, c'est soit car je veux absolument les voir, soit parce que j'ai tellement entendu de bien (ou de mal) d'eux que je veux me faire ma propre opinion. Ou juste parce que je veux me détendre. Ou aussi car je suis fan de tel acteur/telle actrice et de tel réalisateur. Mais quand un film ne m'intéresse pas, je ne vais tout simplement pas le voir.

Dans tous les cas, je me sens toujours un peu "obligé" d'écrire sur mon site pour donner mon opinion, et j'espère le faire avec beaucoup de plaisir. Je me fiche d'avoir plein de visiteurs (même si maintenant, j'ai un twitter sur lequel je poste beaucoup pour dire souvent du caca, et donc ça a peut-être attiré du monde entre temps). Je fais ce site car j'en ai envie, car ça me plait d'avoir un site à moi, sur lequel je mets ce que je veux, quand je veux et selon mon humeur.

Cela dit, j'avoue parfois m'obliger à parler de certains trucs, aussi car j'en ai envie. Mais ton post porte à réflexion, donc je vais tenter de moins forcer à écrire quand ça me barbe (genre pour les séries et les livres, et même la musique également).

En tout cas, j'espère que ton absence ne sera qu'à court terme et que tu reviendras vite !
En attendant, je compte rester dans ce petit noyau de blogueurs sincères, qui parlent de leur passion juste parce qu'ils le veulent ! Enfin, j'espère y arriver !

Ladyblogue a dit…

Je découvre ce blog via un lien chez Mry.
Je ne le connaissais pas.
Et en lisant ce billet, en découvrant cette plume, cette écriture, je regrette de le découvrir le jour de sa fin.
Bonne route.

Séb a dit…

Mais comment je vais faire maintenant ?
A chaque retour du ciné j'allumais notre PC et je déclarais triomphalement à ma copine Ah mais tu vois il est d'accord avec moi Rob Gordon il a (pas) aimé (non plus) aussi !
Des fois c'était même pas vrai...

Merci Rob pour cela et quelques belles découvertes.

Anonyme a dit…

critiques raffinées toujours argumentées avec intelligence - d'accord ou pas d'accord, ce n'était pas le sujet. A quand "le masque et la plume"? ou autre -

Anonyme a dit…

Quel dommage ! Bonne continuation malgré tout.

Rob a dit…

Bises à tous. Vos petits ou grands mots me vont droit au coeur.

Pascale a dit…

Ben vlà, je m'absente deux semaines pour la première fois et t'en profites pour faire des conneries.
Bon, je sais que tu en doutais parfois/souvent mais je peux te le dire à présent ton blog est le SEUL BLOG (avec celui de Fred et de Sandra M.) dont je lisais TOUS les articles... car malgré les fautes, c'était bien écrit. Simple mais avec de l'élégance dans les tournures de phrases, sans te faire des noeuds au cerveau. On était pas souvent d'accord mais là n'est pas l'important.
J'aurais aimé être aussi cinéphile que toi à ton âge. Cinéphile tu l'es. Mais de toute façon, je ne pourrais jamais rattraper mon retard car je n'aime pas la télé et y regarder des DVD.
Pour ce qui est des rencontres autour d'un film, Camille a raison... au début c'était une véritable fête, comme au début du club allociné et on faisait de belles rencontres.
Il y a aussi peut-être une question de génération... Je ne me suis jamais sentie en compétition et j'ai toujours sauté de joie comme une fofolle quand on m'a offert quelque chose (comme la conférence de Presse d'Inception par exemple... où je me demande encore pourquoi moi j'y étais alors que nous n'étions qu'une cinquantaine !) et je dis encore et toujours merci à ces inconnus qui me contactent pour que je participe à telle ou telle manifestation. Mais je dis beaucoup NON surtout ...
J'aimais déjà le cinéma avant que les ordinateurs existent... et ça ne s'arrêtera pas, comme mon blog sans doute. Avant j'écrivais pour moi sur des feuilles. Maintenant j'écris à la lumière du Net et celui à qui ça ne plaît pas n'a qu'à passer son chemin, je m'en contre-cogne.
Pourquoi je parle de moi moi ??? Ah oui, parce que tu me cites dans les "elle" ! Merci pour ça.
Je trouve ça courageux en tout cas de tuer un blog aussi orange !
Mais souvent quand il se passe des choses dans la vie, comme l'arrivée d'une petite Poupée, on renonce à quelque chose... le sport, la musique... toi, ce sera d'écrire ici. Après tout, c'est pas grave.
J'espère qu'on reste en contact même si j'ai beaucoup ralé de tes mauvais goûts, de ton amour inexplicable pour cte quiche de Vincent, de tes fautes et du fait que tu ne répondais pas aux comms, je me plaisais bien ici.

Bon allez, on arrête de chiâler.

Tcho baltringue.

L.M. a dit…

Mais de qui se moque-t-o... enfin, de qui va-t-on se moquer ?

RIP Robbie, d'accord, tu n'avais pas de talent, mais tu nous manqueras pour les bonnes raisons.

La bise.

Antoine a dit…

Décidément, la "blogosphère" est une planète bien étrange... Il s'y passe de drôles de choses qui me restent inconnues.
Mais c'est surtout bien dommage de voir partir un de ses grands anciens (qui reste tout de même bien jeune). En espérant qu'il renaisse sous une forme ou sous une autre et revienne, peut-être de façon impressionnante (moi, chaque mois, ça me faisait presque peur), remplir les colonnes d'un tableau.
Ce qui est un peu con aussi, c'est qu'on ne soit plus à l'époque des startups. Il y a une décennie un blog comme ça aurait valu des millions... Enfin, bon.

Benoit a dit…

"Je ne serai jamais journaliste ou critique professionnel." : pourtant Tu en as le profil et le talent... j'en connais des critiques passés par la case blog... en tout cas bonne continuation. C'est toujours un plaisir de lires tes papiers ici ou sur PS.
Benoit

Anonyme a dit…

Bouhhhh...Bon DÉBARRÂT.
Je suis malheureusement tombé (Qu'ai-je fait pour mériter çà?) à certaines pseudos critiques...Puis franchement, on s'en fou de ta vie tu sais ?

Toilissime a dit…

Moi je viens de commencer mon blog cinéma il y a 1 mois et ce que tu dis ne me fille pas le moral, même en période de fêtes. Avoir un blog, c'est avant tout pouvoir s'exprimer et même si on est lu que par quelques personnes c'est pas grave. Si le web était réservé aux gens talentueux ... je vous laisse imaginer l'ennui que cela serait. Aller, bisous quand même

Fabienne

Sylvia Grasset a dit…

Ca y est c'est fini....
???

deca a dit…

WOuah c'est dommage de le fermer! Il était super ton blog! Arrête!

oreo a dit…

Tu traverse une passe de doute. Tous les artistes traversent ce genre de passe. Et puis c'est le blues de la rentrée... moi je t'inviterais bien volontier à l'avant première de mon film. Un vrai film fait avec de vrai gens sur un vrai sujet. tu peux te rendre sur mon site sit veux toi aussi; tu pourras te relaxer...
http://voyagesansretour-lefilm.com

Bon courage
FG

comment grossir a dit…

et bien un nouveau projet verra peut être le jour ?

iAXESS a dit…

Je confirme pas évident de tenir un blog J'en avais un sur l'iPhone et franchement c'était un peu la lutte de trouver des articles et aussi d'avoir la motivation de les entretenir.

Tietie007 a dit…

Bise sur le front.

yetaland a dit…

J'aimais beaucoup ce site. Bonne continuation.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz