26 mars 2011

ÉQUINOXE

Réalisé en 2006, sorti en 2011, Équinoxe est l'oeuvre de Laurent Carcélès, spécialiste du téléfilm qui a mis des sous de côté après chacun de ses succès TV pour pouvoir autofinancer son projet.

Parenthèse : il arrive plus ou moins fréquemment que des attachés de presse bien intentionnés et/ou très zélés aient l'idée de confier à un ou des blogueurs le soin de visionner un film dont ils ont la charge. Pour cela, on nous envoie très gentiment un DVD à domicile parce que c'est plus pratique, rapide et économique qu'une projection presse. Le DVD en question est généralement accompagné d'un petit dossier de presse renfermant filmographies, entretiens et note d'intention du réalisateur.

En ce qui concerne Équinoxe, le dossier de presse aurait largement suffi à se faire une idée de la valeur du film. Quand le lecteur DVD a manqué de rendre l'âme vers la vingt-septième minute, il y avait même de quoi se mettre à penser que les machines ont une âme, un sens critique une dignité. Mais le disque a fini par se relancer malgré quelques soubresauts, et le film a pu aller jusqu'à son terme.

À vrai dire, ces soixante-quinze minutes sont si inénarrables, si remplies de répliques foireuses, d'effets de post-prod ratés et de mouvements de caméra sous ecstasy, qu'on se contentera ci-dessous de livrer en intégralité la note d'intention du réalisateur.

« Couplée à une esthétique très affirmée, le spectateur navigue en permanence entre film intimiste et film épique. J'ai désiré un film lié aux éléments. Le vent du large. Les espaces infinis. Tout y est très simple. Je voulais me débarrasser de toute psychologie particulière, de toute sociologie et me suis refusé à inventer des histoires autour de mes deux personnages principaux. Martin et Nathalie s'aiment, cela me suffit.

Equinoxe parle aussi de mythologie, de racines antiques. les comédiens ont été filmés comme une île, comme on filme des monuments, des planètes, des océans. Le film fait référence à un archétype universel. Le mystère de la femme et du Dragon se retrouve dans les mythes fondateurs de toutes les civilisations. Le Dragon représente le Chaos originel, la puissance de destruction. Quant à la femme, elle représente la Vie et l'Avenir, tout comme les enfants. Mon film se veut un poème symphonique et moderne. »

Plus loin, dans un court entretien, il nous apprend que ce film autour d'un couple perdu aux alentours du Mont Saint-Michel a été tourné en studio. Et c'est vrai que rarement un film aura autant pué le fond vert du début à la fin. Équinoxe est tellement abscons, creux et finalement crétin qu'il en devient presque incontournable. En particulier pour les fans du metteur en scène Gérard Saint-Brice, de la troupe des Farfadets de Limoges.



Équinoxe de Laurent Carcélès. 1h20. Sortie : 30/03/2011.

7 commentaires sur “ÉQUINOXE”

FredMJG a dit…

S'il y avait des graines fournies avec le DVD j'en veux bien une pour faire pousser merci

Pascale a dit…

Il suffit que je voie Catherine Murillo pour que je parte en sens inverse de toute façon !

Jiem a dit…

Metteur en ESPACE !!!

Rob a dit…

Dans quelques heures je fais gagner des places pour le film, grâce à une attachée de presse qui a BEAUCOUP d'humour...

FredMJG a dit…

Et certains gagneront des places grâce à un gredin qui n'en a guère moins.

Anonyme a dit…

J'ai pu le voir en avant-première. Rob que tu es dur !! Je me suis laissée aller à cet univers poétique. Ce film, il faut le voir comme un poème visuel moderne. On a l'âme ou pas. PITOU

Pascale a dit…

Le mot est lâché : POESIE !!!
Tout s'explique.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz