12 nov. 2010

« Quand quelqu'un bouge, les immobiles disent qu'il fuit » (Jacques Brel)

Voilà une douzaine d'années que j'écume les salles de cinéma, sept environ que je traîne sur la toile afin de donner mon avis sur les films vus, cinq ans et demi que j'ai ouvert ce blog afin de garder une trace de ces innombrables heures passées dans les salles obscures. Certains ont admiré mon inlassable boulimie, d'autres ont fréquemment levé les yeux au ciel pour railler ma frénésie cinéphagique, qui me poussait à aller voir des bidules comme Arthur et les minimoys ou Les vacances de Mr. Bean. Par curiosité, souvent. Et par envie de remplir mon blog, certes.
J'ai toujours su que cette période ne durerait pas éternellement, que sa fin coïnciderait avec le début d'autre chose. Qu'un jour je verrais moins de films et qu'il me faudrait sélectionner davantage mes sorties. Que ça ferait bizarre de ne plus être celui-qui-a-vu-les-dix-sorties-de-la-semaine, mais que d'autres feraient ça très bien à ma place. Mes critiques ne sont pas indispensables ; il y a sur Internet et ailleurs (mais surtout sur Internet) des gens plus cultivés, plus incisifs, plus intelligents que moi, qui continueront à avoir le temps de voir plein de films et d'en dire du bien, du mal, du passionnant.
Il me faut désormais plus de temps pour moi, pour la femme que j'aime et pour ma future fille. Loin de moi l'idée de sonner la fin de ce blog, mais j'ambitionne désormais de ne plus faire dans la quantité, mais de tenter éventuellement de faire dans la qualité. Nous verrons bien.
Le blog orange n'est pas mort ; il va simplement ralentir son rythme et évoluer peu à peu vers quelque chose de sans doute plus personnel. Avec des tentatives d'écriture sortant du carcan critique (ce que l'immense Benjamin fait brillamment sur Playlist society) et d'autres choses qui me viendront au fur et à mesure.
J'ai toujours envie d'écrire, mais différemment. J'envisage de participer à des sites collaboratifs, comme Megaconnard, Voldemag ou autres (toute proposition sera étudiée avec grand plaisir). De tenter aussi ma chance dans la presse papier (j'ai quelques pistes, mais c'est compliqué). Et de ne plus parler que de films. C'est pourquoi (entre autres) s'est ouvert ce mercredi un blog consacré à ma future fille. Je vous laisse d'ailleurs découvrir son premier billet.
Ce billet est sans doute un peu trop solennel ; pour reprendre une expression chère aux candidats de télé-réalité, tout ça n'est « que du bonheur ». La vie ne serait pas aussi belle si elle ne se résumait qu'à un blog orange (pouah) et des séances de cinéma s'enchaînant les unes après les autres.
Je vous embrasse, mes agneaux.

10 commentaires sur “« Quand quelqu'un bouge, les immobiles disent qu'il fuit » (Jacques Brel)”

T.G. a dit…

Courage pour tous ces projets. J'aime beaucoup la citation de Brel.

Bad Taste a dit…

Très joli billet.
Bon courage pour la suite Thomas.

Dom a dit…

Que la chance t'ouvre grand ses bras dans tes futurs projets !

Sinon, conseil ciné : zappe les prod EuropaCorp, tu gagneras un peu de temps et je pense que ta culture cinématographique ne souffrira pas trop.

FredMJG a dit…

Arrête de te flageller mon grand, certains s'en chargeront mieux que toi ^^
Tu verras, on écrit très bien la nuit aussi quand on ne dort pas pour des raisons qui n'en seront pas moins charmantes en ce qui te concerne.
Bises
NB. "ORANGE POUAH" est un pléonasme ;p

Pascale a dit…

Des gens plus intelligents que toi ???
Où ça ???

BOn, c'est pas tout ça et comme disait Patrick Travolta (je n'avais pas vu Disco à sa sortie, je me suis rattrapée dimanche dans le poste... j'étais comment dire : BOUCHE Béééééé, d'ailleurs elle bêe encore !) : "si on était heureux tout le temps ce serait vraiment le bonheur" ou quelque chose comme ça !

Et oui, l'arrivée d'une Mutchachette ça fait arrêter le sport pour ceux qui..., le cinéma pour ceux qui...

Je trouve que c'est une bonne nouvelle que tu n'ailles plus voir que les films que tu juges indispensable.

et au fait Mia ????

Où ???.


ah ah ah ah ah !!!

Benjamin F a dit…

J'ai beau avoir toujours été un fervent défenseur su blog orange dans sa forme originelle, cette nouvelle me fait plus que plaisir. Non seulement, je sais à quel point la paternité va être quelque-chose dans laquelle tu vas t'épanouir (on n'a pas tous cette prédisposition^^) mais surtout je suis sûr que tu te retrouveras encore mieux dans une voie plus littéraire non perturbée par la volonté d'exhaustivité :)

(Sinon "immense" n'est en général pas le terme que les gens emploient lorsque je sors avec Audrey, mais grand merci tout de même^^)

Jul a dit…

"Ne plus faire dans la quantité, mais de tenter éventuellement de faire dans la qualité ..." Bienvenue dans le monde "je vais mettre une heure à trouver mes mots et écrire mon article - heure qui va dans trois mois se transformer en une soirée - soirée qui va dans trois mois se trasformer en une semaine - semaine qui ... qui va te faire délaisser ton blog. Hum."

Enfin, bonne chance, c'est quand même une très bonne décision ;)

vierasouto a dit…

On ne peut pas tenir ce rythme éternellement de toute façon (j'en sais qq chose...) L'arrivée de la petite Mia te fait hiérarchiser tes priorités et tes futures critiques de films seront davantage des coups de coeur, c une période atout coeur!

Quelque part, cela était inévitable, non ? Au moment des premiers biberons, vers 1h00 du matin, tu admettras alors qu'il est bien difficile d'évoquer le dernier film de Romain Duris...

Il te restera quand même Brian de Palma, Michael Mann, Steven Spielberg, John Carpenter, Sam Mendes, et plein d'autres potes pour t'aider à tenir le coup lors des longues nuits de veille...

Et puis, vers 2013, à l'aube de ses deux ans, peut-être redécouvriras-tu "L'Ile aux enfants", mais c'est un vieux qui te parle et t'écrit ici...

Un grand merci à toi !

L.M. a dit…

...and nothing of value was lost.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz