2 nov. 2010

5 films téléphoniques pour compléter BURIED


Bon, c'est vrai, Buried n'est pas si réussi que cela, malgré un postulat de départ bigrement alléchant. Mais le film de Rodrigo Cortés a plus d'un mérite, dont celui de rappeler l'existence de plus d'un film dit téléphonique, c'est-à-dire un genre dans lequel le bigophone occupe une place prépondérante. Retour sur cinq de ces films-là, bons ou moins bons, originaux ou réchauffés, mais qui combleront de tout façon les amateurs d'un genre en soi.



Denise au téléphone de Hal Salwen (1995)
À tort ou à raison, le film de Hal Salwen fut décrit en son temps comme le premier film se déroulait uniquement au téléphone. Et pas de publicité mensongère qui tienne : Denise au téléphone fonctionne uniquement par le biais de conversations téléphoniques, brassant des sujets aussi variés que l'addiction aux technologies ou les phénomènes de rumeur. Drôle, sobre, laconique, le film se termine sur un drame pouvant sembler anodin dans le cadre d'une comédie dramatique, mais ne laissant guère de doute sur ce que pense le réalisateur de ce moyen de communication.



Terreur sur la ligne de Fred Walton (1979)
Refait 26 ans plus tard par Simon West avec Camilla Belle en tête d'affiche, Terreur sur la ligne exploite le harcèlement téléphonique comme un vecteur de suspense, et ce pendant une bonne partie du long-métrage. Même si le concept s'essouffle au-delà d'une première demi-heure assez haletante, ce face-à-face vocal entre une baby-sitter et un vilain psychopathe tient plutôt ses promesses. Il est d'ailleurs resté dans les mémoires au point d'inspirer l'ouverture du Scream de Wes Craven, où Drew Barrymore subissait d'insoutenables pressions téléphoniques.



Une journée en enfer de John McTiernan (1995)
C'est vrai, Une journée en enfer n'est pas un pur film téléphonique. En tout cas pas autant que ceux qui le côtoient dans cette liste. Mais la troisième aventure de John McClane, peut-être la plus jouissive de la série des Die hard, brille notamment par son bras de fer bigophonesque avec un méchant terroriste adepte du jeu Simon says (Jacques a dit en V.F.). Au programme : jeux de logiques, défis à la con, courses-poursuites haletantes... Ce jeu de piste dans New-York n'étant rendu possible que par la magie du téléphone, encore filiaire à l'époque.



Phone game de Joel Schumacher (2002)
Écrit par le vétéran Larry Cohen, le film de Joel Schumacher exploite l'immobilité d'une cabine téléphonique et la menace dissimulée d'un tueur embusqué pour mettre au point un suspense relativement élaboré, où seul le fil du combiné permet au héros joué par Colin Farrell de rester envie. Un poil trop long, rongé par un excès de morale caractérisant la plupart des films de ce tâcheron de Schumi, Phone game reste néanmoins l'une des références du genre par ses envies certes mal assumées de jusqu'au boutisme.



Cellular de David R. Ellis (2003)
Cellular sonne comme une tentative opportuniste et ratée de reprendre le concept de Phone game. Le même Larry Cohen s'y colle, ressortant des cartons un scénar téléphoné - ha ha - ayant apparemment pris la poussière pendant des années. Mais le vieux briscard exploite bien mal l'utilisation du téléphone mobile, semblant plus que dépassé par ses possibilités. Sur ce plan, Buried est effectivement beaucoup plus malin, même si le film de Rodrigo Cortés n'est absolument pas l'oeuvre ultime sur le sujet.





Buried de Rodrigo Cortés. 1h35. Sortie : 03/11/2010. Lire la critique.

2 commentaires sur “5 films téléphoniques pour compléter BURIED”

Pascale a dit…

Les films sans téléphone ça devient vraiment l'exeption.
On se demande comment ils faisaient avancer l'action avant.

Pas avant le téléphone...

avant le téléphone qui se porte.

Dom a dit…

Le meilleur film téléphonique c'est bien évidemment Lost Highway : Appelez moi, je suis chez vous !

C'est quand même fort dommage le final de Phone Game, on était pas loin du grand film.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz