21 oct. 2010

LE ROYAUME DE GA'HOOLE - LA LÉGENDE DES GARDIENS

Après trois films remarqués, dont le très convaincant Watchmen, Zack Snyder a sans doute voulu montrer qu'il n'était pas qu'un cinéaste fêlé, assoiffé d'ultra-violence et de pop culture. On le retrouve avec étonnement aux commandes de ce Ga'Hoole inspiré d'un "cycle romanesque" principalement destiné aux enfants, comme une sorte de guide intitulé La fantasy pour les nuls... mais avec des chouettes dedans. Ce film d'aventures en images de synthèses a en effet pour héros ces animaux très rarement exploités en tant que personnages principaux. Au mieux ils sont exploités en arrière-plan en tant que sidekicks rigolos ou pathétiques ; au pire, ils sont purement et simplement méprisés par les cinéastes. Fallait-il pour autant leur consacrer un long-métrage ? Pas sûr. Pas sûr du tout. C'est que ce Royaume de Ga'Hoole, point de départ de ce qui devrait constituer une trilogie, ne parvient jamais à se rendre attachant en raison du manque d'attraction animale de ces curieuses bestioles à plumes. Si, comme d'habitude, il y a bien un mouflet chouette pour nous attendrir un brin, les autres personnages manquent clairement de personnalité. À tel point qu'on se contrefiche très vite de leur destinée et de cette mythologie complexe mais sans passion, autour de gardiens légendaires qui en fait ne seraient pas si légendaires que ça, et même que les légendes des légendes sont plus près de nous que ce que l'on croit... Bâillements assurés.
Le gros problème de cette Légende de Ga'Hoole, c'est que le film semble avoir un mal de chien à se trouver une cible. Trop violent et compliqué pour les enfants, trop crétin et niais - voire narniais - pour les adultes, le quatrième film de Snyder semble devoir créer une gigantesque vague de frustration chez les pauvres familles venues découvrir ensemble cet univers constellé de volatiles pleins de spleen. Car oui, malgré quelques gags, voilà un film passablement déprimant, où chaque personnage traîne sa croix avec force douleurs et plaintes suraiguës. Mon royaume pour un fusil : on se procurerait volontiers une arme à feu afin d'achever ces pauvres bestioles agonisantes. Même les tentatives d'humour ressemblent davantage à des tentatives de masquer le désespoir latent des protagonistes, qui devient rapidement communicatif : il suffit de subir les tunnels de dialogues pseudo-comiques entre deux vieilles badernes nommées Casus et Belli pour saisir que Ga'Hoole est à côté de la plaque sur tous les plans.
Ces histoires de gésiers, de précieuses pépites métalliques et de clans empiriquement ennemis n'ont décidément rien de captivant. Il en est de même pour la relation éculée qui unit Soren et Kludd, deux frères chouettes si différents que le cadet, généreux et talentueux, devra finalement combattre l'aîné, pas doué et donc très aigri. N'a-t-on pas déjà vu cela des centaines de fois ? Si, bien sûr, y compris dans des dessins animés Disney tels que le fameux Roi Lion. En son temps, le film de Rob Minkoff avait justement su allier gravissimes affaires familiales et fun parfaitement assumé. Snyder, lui, se plante en restant bien trop premier degré, comme s'il n'assumait pas tout à fait son désir de s'adonner à un cinéma plus populaire, tourné également vers les jeunes générations. Malgré quelques qualités visuelles incontestables et une 3D au rendu plus que satisfaisant, Le royaumle de Ga'Hoole est une grosse déception, qui finit même par tomber dans les pires clichés du genre. Chants de femmes plaintives pour marquer la détresse d'un personnage. Envolées lyriques dans le ciel et contemplation bassement écolo de paysages verdoyants mais passablement ennuyeux... On se passerait bien volontiers des épisodes suivants, qui ne manqueront pas d'arriver si Snyder - dont on attend le Sucker punch avec impatience - parvient malgré tout à rencontrer son public en salles.



Le royaume de Ga'Hoole - La légende des gardiens (Legend Of The Guardians - The Owls of Ga'Hoole) de Zack Snyder. 1h39. Sortie : 27/10/2010.

Laissez le premier commentaire sur “LE ROYAUME DE GA'HOOLE - LA LÉGENDE DES GARDIENS”

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz