9 oct. 2010

[DVD] ZACK ET MIRI FONT UN PORNO

Souvent décrit comme le prince des geeks ou le prince des grossiers, Kevin Smith est un cinéaste bien plus riche que cela. Le natif du New Jersey est notamment un incurable romantique, dont les films font penser aux techniques de drague des collégiens les plus gauches : c'est parfois brusque, souvent gras, mais tout ça n'est au final que l'expression d'une demande éperdue d'amour — et de nichons. Et si ses moins bons films sont les rares à éluder ou presque la question des sentiments, c'est parce que c'est là LA grande obsession du réalisateur : comment aimer et de faire aimer quand on a un physique plutôt commun, aucun talent particulier et une culture mainstream essentiellement tournée vers les porno stars et les soldats Jedi.
Scandaleusement bouté hors des salles françaises, l'avant-dernier Smith arrive en DVD de très longs mois après sa sortie américaine. Et il n'échappe pas à la règle : si Zack et Miri font du porno, c'est avant tout pour tenter de s'en sortir, mais aussi pour se rapprocher inconsciemment l'un de l'autre, eux qui n'étaient jusque là que des colocataires vivant une amitié chaleureuse mais cachant évidemment des envies inavouées d'avenir commun et de plongées sous la couette. Sur tous les plans, Smith se montre moins pudique qu'à l'accoutumée : il filme le tournage d'un porno amateur là où il se contentait jusque là de — beaucoup — parler de cul, et il assume enfin son côté fleur bleue en épousant un schéma quasi classique de comédie romantique, happy end comprise. Avant même que leur vienne l'idée de se lancer dans l'industrie du X pour subvenir à leurs besoins, il est évident que les deux colocs finiront ensemble. Et c'est très bien comme ça.
Qui d'autre que Kevin Smith aurait pu écrire et filmer ça ? Sans tabou aucun, en traitant le sujet de façon hyper frontale, le réalisateur évite de jouer sur les mécanismes de frustration qui faisaient la limite d'un film comme Humpday, amusant mais finalement un peu frileux de par son refus de montrer quoi que ce soit. Il intègre merveilleusement quelques éléments rappelant immanquablement son univers — le faux Starbucks qui sert de décor principal pourrait être voisin du fast-food de Clerks 2 —, utilise avec malice les nouvelles technologies — Youtube, les mobiles et la vidéo numérique —, et offre une vision ultra moderne de notre rapport au sexe en général et au porno en particulier. L'occasion de rappeler que, derrière nos airs détachés, nous restons portés par une quantité impressionnante de tabous et de barrières bien plus forts que le reste. Afficher un certain détachement vis-à-vis du cul en général et du porno en particulier ne dure qu'un temps ; vient toujours le moment où, comme dans chaque film de Kevin Smith, les êtres se mettent à nu au sens propre comme au sens figuré et laissent enfin transparaître leur fragilité et leurs sentiments. Malgré ses dialogues salaces, ses gags scatos et ses paires de couilles qui traînent, Zack et Miri font un porno n'est pas loin d'être le film le plus touchant de l'année.



Zack et Miri font un porno (Zack and Miri make a porno) de Kevin Smith. 1h42. Sortie DVD : 05/10/2010.

1 commentaire sur “[DVD] ZACK ET MIRI FONT UN PORNO”

Dom a dit…

J'ai adoré aussi ; une surprise étant donné que c'est un direct-to-video mais j'ai surtout l'impression que les films avec en tête Seth Rogen sont boudés par les distributeurs français. C'est certainement pas à mettre entre toutes les mains mais c'est tellement sincère et fun que ce serait dommage de s'en priver !
Bon, je retourner mater Star Whores !

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz