28 juil. 2010

L'AGENCE TOUS RISQUES

Qui n'a jamais pris son goûter devant une énième rediffusion de L'agence tous risques a sans doute un peu raté sa vie... Aussi, l'annonce d'une adaptation cinématographique de cette série née en 1983 a fait trembler de peur quelques téléspectateurs avertis : comment Joe Carnahan allait-il composer son casting pour parvenir à faire oublier Mr. T et les autres ? Réponse : en faisant absolument n'importe quoi pour rendre toute comparaison impossible. Bien que pourvus des mêmes principaux traits de caractère, les personnages du film apparaissent comme totalement différents et sont défendus avec un détachement un rien artificiel par quatre interprètes se demandant légèrement pourquoi ils ont été choisis.
Carnahan a choisi de privilégier le fun mais n'en a pas pour autant oublié son amour des intrigues pleines de noeuds difficiles à défaire. Le périple rocambolesque du quatuor s'inscrit dans une histoire de complot militaire tenant plutôt la route mais ayant malheureusement tendance à encombrer ce pur divertissement et à l'allonger à l'excès : le film gagne en sérieux ce qu'il perd en rythme, d'autant qu'on n'est clairement pas venu chercher ce genre de situations à tiroir. On veut du fun, et Carnahan s'y emploie à coups de scènes plus bourrines les unes que les autres. C'est tout à fait le mot : pendant près de deux heures, on est en immersion au pays des bourrins avec ces quatre types sans doute très doués dans leur job mais surtout désespérément obtus. Est-ce à cause des tronches de ses protagonistes, mais L'agence tous risques laisse en tout cas une impression de film bête à manger du foin.
On a beau en prendre régulièrement plein les yeux (une scène d'assaut d'immeuble à couper le souffle), on sort de L'agence tous risques lessivé et moyennement euphorique, comme après dix heures de bus avec des supporters de foot pas méchants mais remplis de bière. Ça sent la sueur et l'urine, les blagues volent toujours plus bas, et le chauffeur prend les lacets à une telle vitesse qu'on a régulièrement le coeur au bord des lèvres. Incluant malicieusement un hommage à la série d'origine, L'agence tous risques aurait pu viser plus mal, mais finit par ployer sous le poids de ses trop nombreux excès.




L'agence tous risques (The A-team) de Joe Carnahan. 1h54. Sortie : 16/06/2010.

4 commentaires sur “L'AGENCE TOUS RISQUES”

Pascale a dit…

Merde, j'ai raté ma vie,
en plus j'ai pas de rollex.

Adieu,
j'vais m'pendre !

Pascale a dit…

Perso j'ai surtout senti que ça puait l'sexe dès que Bradley approche torse poil !

Le gros souci de ce type de production est le recours systématique aux effets numériques pour les séquences d'action. C'est pas une grande réussite !

Mieux vaut de l'action en live, choix qui semble être celui de Stallone pour "Unité Spéciale" qui s'annonce comme une grande claque !

Caroline a dit…

Personnellement j'ai bien aimé...
C'est sûr que ce n'est pas le film de l'année, mais on passe un bon moment.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz