2 mai 2010

L'AMOUR C'EST MIEUX À DEUX

La comédie à la française se porte décidément très bien : portée par des comédiens brillants et des auteurs confirmés, elle ne cesse de se déployer afin de rivaliser enfin avec la concurrence américaine. Avec son titre d'une finesse absolue, L'amour c'est mieux à deux s'impose comme un équivalent frenchie de Quand Harry rencontre Sally, rien de moins : la conception de l'amour et du couple que nous proposent Dominique Farrugia et Arnaud Lemort - sur une idée de Franck Dubosc - y est aussi novatrice qu'acide, et devrait pousser tous les amoureux du monde à reconsidérer leur relation sous un autre oeil, à voir la vie différemment et à s'aimer toujours plus intensément.
À l'origine du film, il y a ce débat sur l'origine de la rencontre amoureuse, qui oppose les deux personnages principaux : l'un pense que le hasard est un facteur indispensable pour cimenter un couple, tandis que l'autre tire tout ce qui bouge et tripote les seins de sa nouvelle copine dans son cabinet d'avocat. S'ensuit une délicieuse succession de quiproquos inventifs et hilarants : le premier est à base de sombrero, le dernier utilisera un chewing-gum et une braguette, pour un ensemble naviguant élégamment entre Woody Allen et Blake Edwards. Impossible de dire lequel des interprètes tire le mieux son épingle du jeu : de plus en plus rare à l'écran, Clovis Cornillac irradie l'écran de son talent comique déjà entrevu dans Protéger et servir, tandis que Manu Payet nous rappelle qu'il est le prince du one man show. Quant à Virginie Efira, elle confirme qu'elle vaut bien mieux que son ancien statut de présentatrice de variétés. Quelle présence, quelle classe, quel naturel...
Bon, un peu de sérieux : contrairement à ce qui se passait dans ses deux premiers longs, qui tiraient volontairement vers le nanar avec un sens de la mesure assez savoureux, Dominique Farrugia se plante allègrement en accumulant les poncifs et les scènes éculées, le tout mis en scène avec une gaucherie sans nom et même pas dirigé. Les répliques consternantes pleuvent, évoquant la levrette et la fellation comme dans le pire sketch de Jean-Marie Bigard, et même les acteurs les plus tarés comme Jonathan Lambert sombrent dans un ridicule même pas amusant. « Si on me dit pas tout, je dis patate» constitue la meilleure vanne de cet improbable et indigeste marasme qui, même pris au millième degré, n'a vraiment rien d'amusant. À côté, même Camping 2 a l'air d'un chef d'oeuvre.




L'amour c'est mieux à deux de Dominique Farrugia & Arnaud Lemort. 1h40. Sortie : 05/05/2010.

5 commentaires sur “L'AMOUR C'EST MIEUX À DEUX”

alexandre mathis a dit…

hier j'expliquai à un novice de ton blog que tu ne mettais jamais 0 étoile, que tu laissais toujours une demi étoile, histoire de dire. Tout ça parce que je ne t'avais jamais vu casser à ce point.
Tu me fais mentir.
Que dois je te dire? Mes condoléances?

Dom a dit…

Eh bien, quel doublé de comédies françaises ratées ! Quelle est la prochaine ?

Isa BI a dit…

Un film très sympa qui passe tout seul !!

Anonyme a dit…

Pas mal du tout cette petite comédie, j'ai bien ris :)
Bravo à mon chouchou : clovis cornillac toujours aussi marrant et aussi à laurence arné qui est vraiment une super actrice !

LN a dit…

Je suis plutôt d'accord, mais bon, honnêtement, j'ai quand même bien ri.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz