25 avr. 2010

KICK-ASS

Peut-on n'avoir aucun pouvoir et devenir quand même un super-héros respecté et efficace ? Bruce Wayne a prouvé que oui, à condition d'être immensément riche et de vivre dans un monde dépourvu de tout sens du réel. Le jeune Dave, lui, n'est pas dupe, mais il est tellement nerd qu'il décide d'essayer quand même. Soit une brillante idée de départ... qui ne porte jamais vraiment ses fruits. Le principal, de défaut de Kick-ass, c'est qu'il ne se décide jamais à choisir entre la parodie potache et le film d'action noir et gore. Le mélange des genres aurait pu donner une oeuvre burlesque et macabre donc assez ultime ; à l'écran, le résultat est tout autres, notamment parce que Matthew Vaughn propose une vision désespérément hachée des personnages et des situations. On semble sauter du coq à l'âne sans souci de logique ou de cohérence, les scènes ne s'inscrivent pas suffisamment dans la durée, et la direction artistique est trop souple pour injecter un véritable style à l'ensemble.
Ces deux heures-là n'ont rien d'un calvaire, grâce avant tout à une bande d'acteurs pas forcément bien choisis mais en tout cas sympathiques. Néanmoins, Kick-ass n'attend pas longtemps avant de commencer à se traîner. Dès les scènes d'exposition, le très gauche Aaron Johnson insuffle une certaine léthargie à un ensemble manquant grandement de percussion. Faisant référence à des films comme Spider-man, Kick-ass ne parvient même pas à en atteindre le modeste niveau comique lorsqu'il s'agit de montrer les balbutiements d'un super-héros qui se cherche. Heureusement que le duo Hit Girl - Big Daddy (une petite fille adorable et un papa gâteau qui cachent deux princes de la baston et de l'armement) prend une importance croissante au fur et à mesure du récit : les deux personnages sont les seuls à apporter un minimum de subversion et de noirceur à un ensemble beaucoup trop poli le reste du temps.
On rit franchement peu et on ne se délecte pas de grand chose ; les principales scènes d'action ont beau être filmées avec emphase par un Vaughn certes pas manchot, elles semblent uniquement animées par un désir d'excès d'une gratuite totale, bien loin du jouissif spectacle offert par Joe Carnahan dans Mi$e à prix. Il manque à Kick-ass une vraie personnalité, un soupçon d'esprit qui aurait pu le rendre imparable. Mais avec son casting bâtard entre Guy Ritchie et Judd Apatow, le film souffre de sa perpétuelle indétermination et reste au stade de l'anecdote, nous maintenant le cul entre deux chaises, déçu par ce toute petit divertissement.




Kick-ass de Matthew Vaughn. 1h57. Sortie : 21/04/2010.

5 commentaires sur “KICK-ASS”

Benjamin F a dit…

Oui la farce qui a le cul entre deux chaises ne peut finalement jamais toucher...

Valentin a dit…

J'ai trouvait que ce film était super mal dosé !
On s'y retrouve pas mais c'est intéressant de passer par toutes les émotions en une fraction de seconde !
C'est très inégal mais avoue que y a des scènes sympa surtout avec la petite Hit Girl \o/
Espérons que le deux dépasse encore plus les limites :D

Anonyme a dit…

Film trés bien dosé surtout par les changement de scenes qui maintiennent attentif et présent à l'interineur de l'oeuvre! et oui ce nest pas un film prémaché pour les bouffeurs de film sans réflexions ou l'on s'ennuit ne cherchant que ce que l'on attend.
Personnelement je n'ai meme pas regarder la bande annonce avant daller le voir et j'ai trouvé ce film plein de surprises.
Ce nest pas non plus un film comique alors pourquoi etre déçu du manque d'humour ? je ne comprends pas un jeune voulant devenir super heros c'est forcement marrant ? au contraire !
Idées merveilleuses j'apprecie le film et j'espere un deuxième !

Pabouch a dit…

oui le film ne joue pas du tout sur la noirceur de ce monde, et le coté pathétique de ces pseudos super heros. je conseille vivement le comics qui est plus rythmé et mieux mené.

Anudar a dit…

En ce qui me concerne, j'ai beaucoup ri devant Kick-Ass, et j'ai beaucoup aimé ce spectacle. C'est grand-guignol, violent, gore, drôle, simplet et con à souhait à la fois. Et ce n'est pas si benêt que ça, tout compte fait.
Je ne savais pas que c'était un comic, à la base ?

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz