12 mars 2010

Le questionnaire de Rob | #11 | Aurélien

Aurélien Allin m'a sauvé la vie. Le co-fondateur- avec Emmanuelle Spadacenta - de l'indispensable Cinemateaser a accepté de répondre en vitesse à mes questions, en remplacement d'un vilain poseur de lapins de dernière minutes. Voici donc, grâce à lui, l'épisode 11 du questionnaire de Rob.


Frightened rabbit, Teddy Riner, les Beatles et le chien d'Aurélien.



01. Le film que vous possédez mais que vous n'avez jamais vu ?
Il y en a pas mal. J’ai été pendant de longues années un acheteur compulsif de DVD. Alors je n’en citerai qu’un : Kundun. Sans savoir pourquoi, je n’ose pas franchement le regarder. Je suis déjà le Dalai Lama sur Twitter, faut pas trop pousser non plus.

02. L'album qui ferait une excellente bande originale ?
Impossible à choisir. La pop music au sens large est pour moi un langage essentiel du cinéma. Alors parmi les centaines d’albums qui feraient une BO parfaite, j’ai choisi le dernier que j’ai écouté dont la force visuelle m’a frappé : The Winter of Mixed Drinks de Frightened Rabbit.

03. Le biopic que vous ne voulez surtout pas voir ?
S’il n’est pas réalisé par Scorsese, Todd Haynes ou moi-même (soyons fous et vaniteux), je refuse de voir un biopic des Beatles.

04. La scène la moins érotique de l'histoire du cinéma ?
Le mec qui s’excite avec des spaghettis dans Sexy boys, ou la séance de fricotage de queue dans Avatar. La première n’est pas drôle. La seconde, au contraire, l’est énormément.

05. Le film que tout le monde a vu sauf vous ?
Vol au-dessus d'un nid de coucous. Honteux, je sais. Le pire étant que je brûle d’envie de rattraper cette lacune.

06. Le film que tout le monde a détesté sauf vous ?
Je ne suis pas sûr que l’on puisse être le seul à aimer ou détester un film. On trouve toujours un compagnon d’infortune dans ces cas-là et c’est tant mieux. Mais si je dois citer un film mal-aimé ces derniers mois, je dirais Transformers 2. Très con, trop long, de mauvais goût, mais Optimus Prime qui botte des culs dans une forêt au ralenti, ça me parle.

07. La personnalité qui devrait faire du cinéma ?
Le dernier sur lequel je me suis fait la réflexion, c’est Teddy Riner. Bonne gueule, pas con. Tout pour lui.

08. Le film de 2025 que vous attendez le plus ?
Le troisième reboot de Spider-man par Nicolas Winding Refn. Peter Parker y sera moustachu et musclé. Borgne et muet aussi.

09. Le film des mois à venir qui va vous décevoir ?
Le film que j’attends le plus est Inception, mais aucune chance que Nolan ne me déçoive sur ce coup. Je refuse. Alors comme on ne peut plus rien attendre d’Oliver Stone, je dirais Wall street 2, malgré des bandes-annonces très convaincantes.

10. Le cinéaste avec qui vous aimeriez boire des coups ?
Au choix : menu zittis/chianti avec David Chase ou chips au vinaigre/bière brune avec Duncan Jones. J’aurais bien dit Abel Ferrara ou Aki Kaurismäki, mais je tiens pas l’alcool.

11. L'objet auquel vous aimeriez consacrer un film ?
Ce n’est pas un objet. Mais ma chienne. Un bouledogue français tellement absurde qu’elle ferait un sujet parfait de film aussi poilant que dérangeant.

12. La réplique que vous aimeriez connaître par coeur ?
N’importe quel dialogue de Tony Soprano. Avec si possible, le phrasé si particulier de James Gandolfini.

13. L'acteur/actrice en qui vous vous reconnaissez ?
Une question difficile, car je m’attache plus à leur travail qu’à ce qu’ils sont. Alors je dirais que si j’avais encore 8 ans, je me reconnaîtrais dans Michael J. Fox.

14.. Le festival que vous aimeriez créer ?
Musique et cinéma. Interdit aux films sans bande originale. Ça m’irrite.

15. La chose qu'on ne devrait plus jamais voir au cinéma ?
Les chansons de Céline Dion ou Leona Lewis. Ça m’irrite tout autant.

16. La place idéale dans la salle de cinéma ?
Rang du milieu, colonne du centre.

17. Le nom d'acteur/réalisateur que vous n'arrivez pas à retenir ?
Là-dessus, je dois dire que je n’ai aucun problème. Même Apichatpong Weerasethakul ne me pose aucun souci. C’est dire.

18. Le métier de cinéma auquel vous ne comprenez rien ?
Jusqu’à aujourd’hui, je ne savais pas ce que désignait un « gaffer ». Merci à Google et à ce questionnaire, j’ai enfin compris qu’il s’agissait du chef électricien. Sinon, les superviseurs techniques en tout genre sur les films d’animation, c’est quand même pas mal obscur.

19. Le conseil à donner à un ado qui veut faire du cinéma ?
« C’est pas gagné ».

20. La question que vous aimeriez ajouter à ce questionnaire ?
"Quel est le premier film que vous vous souvenez avoir vu en salles ? "

21. Le film à regarder le 24 décembre au soir ? (question ajoutée par Emmanuelle)
La vie est belle de Capra ou Gremlins. Grand écart total et l’esprit de Noël parfaitement résumé.

27. Le film qui vous a le plus fait rire à son insu ? (question ajoutée par Voisin blogueur)
Ces dernières années, il y a eu Palermo shooting de Wim Wenders, un grand moment de n’importe quoi dédié à Bergman et Antonioni (sérieusement), avec un acteur sosie de Oliver Kahn. Puis La frontière de l'aube de Philippe Garrel. Typiquement le genre de délire autocentré qui ferait un parfait film de famille mais qu’on ne devrait pas infliger à un public.

30. L'histoire que vous voudriez raconter si on vous donnait tous les moyens pour réaliser un film, là maintenant ? (question ajoutée par Jérôme)
Celle des Beatles. Une mini-série de 24 épisodes d’une heure. J’ai tout en tête, jusqu’à la scène de fin. Mais dommage pour moi, ça n’arrivera jamais.


Laissez le premier commentaire sur “Le questionnaire de Rob | #11 | Aurélien”

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz