15 mars 2010

CHLOE

Il y a sept ans, le Nathalie... d'Anne Fontaine s'attelait à la question du désir par le biais de l'histoire de cette femme engageant une prostituée pour tester la fidélité de son mari. Et voici qu'Atom Egoyan, grand cinéaste parmi les grands cinéastes, a la curieuse idée d'accepter d'honorer une commande de remake. Sous la plume d'Erin Cressida Wilson (scénariste de Steven Shainberg), Nathalie s'appelle désormais Chloe, le fessier aérien d'Emmanuelle Béart ayant été remplacé par les yeux de lapin d'Amanda Seyfried. Et c'est reparti pour cette curieuse valse à trois dont la pièce principale est, contrairement à ce qu'indique le titre, cette femme contrainte de ne vivre les éventuelles tromperies de son mari qu'à travers ce qui lui est raconté par une fille de très petite vertu qui a tout intérêt à ce que la situation se prolonge.
Ce terrain fertile semblait donner la possibilité au génie canadien de renouer avec les grands succès moites de l'époque d'Exotica, où le désir était autant affaire d'actes que de paroles. On s'attendait à ce qu'Egoyan fasse éclater en miettes la question "pourquoi un remake ?" en transcendant le sujet et les thématiques abordées. On n'imaginait pas tomber dans un traquenard ressemblant aux fameux Hollywood nights, téléfilms faussement torrides qui firent le bonheur des deuxièmes parties de soirée de TF1. Si la question du désir est bien au centre de Chloe, c'est plutôt parce que le spectateur est rapidement amené à s'interroger sur son absence. Est-ce parce qu'Amanda Seyfried a le potentiel érotique d'un taille-crayon ? Pas seulement. De dialogues sans relief en mises en scène gênantes, l'indifférence gagne rapidement et le trouble que tente d'instiller le metteur en scène n'est jamais palpable. Conséquence inévitable : si les personnages semblent perturbés par les sentiments nouveaux qui les animent, ils semblent être les seuls. Pour le spectateur, tout n'est qu'intentions et grosses ficelles.
Mais le pire est à venir, Chloe ne se contentant pas d'être un mauvais remake de Nathalie... - qui n'était déjà pas un excellent film. Là où le film d'Anne Fontaine s'arrêtait net sur une révélation de taille qui offrait d'autres perspectives éventuellement plus intéressantes, celui-ci fonce littéralement dans le thriller érotique en proposant une série de rebondissements plus affligeants les uns que les autres, censés ajoutés encore un peu de trouble à l'ensemble mais ne faisant qu'accentuer rapidement une impression de grand-guignol et de gros gâchis. En dépit de la belle prestation d'une Julianne Moore toujours aussi juste, le film ne fait que s'enliser un peu plus à chaque scène pour finir par une apothéose navrante qui scelle définitivement son sort. La première grande déception de la carrière d'Atom Egoyan est enfin arrivée ; souhaitons que le cinéaste se remette au plus vite du plomb dans la tête et nous rappelle bientôt son statut de très grand filmeur du désir.




Chloe d'Atom Egoyan. 1h39. Sortie : 03/03/2010.

5 commentaires sur “CHLOE”

Phil Siné a dit…

aie, ça craint... mais je crois que je vais aller vérifier moi même, surtout que j'étais tombé en adoration devant "adoration"... héhé ;)

mymp a dit…

Tu as oublié, dans ta critique, d'avertir ceux qui vivaient dans des maisons d'architecte ultra design apparemment plus esthétique que sécurisée : ÉLOIGNEZ-VOUS DES GRANDES FENÊTRES !

Anonyme a dit…

moi je l'ai trouvé pas trop mal ce film ... Au faite tu ne réponds plus sur Formspring ? Tes réponses étaient bien marrantes en tout cas.
Bonne continuation

Bon mercredi à toi......
Moi je me promene parmis tes artricles où je passe comme à l'habitude un super moment.......


Bizzz
LOrent

Anonyme a dit…

quelqu'un pourrait-il m'expliquer la signification du dernier plan du film (quand ils font un zoom sur la barette dans ses cheveux)? elle aurait donc aussi eu des sentiments pour elle ?

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz