14 févr. 2010

VALENTINE'S DAY

Dans la catégorie "comédie romantique chorale", on pensait que personne n'oserait se mesurer au mètre-étalon du genre, le fameux Love actually de Richard Curtis. Soit une huitaine d'histoires savamment entremêlées, si denses et attirantes que chacune aurait pu faire l'objet d'un long-métrage. Ce coup de massue donné au genre semblait définitif, mais c'était sans compter sur l'orgueil américain et l'inconscience de Garry Marshall. Jadis auteur d'un Pretty woman étonnamment célébré, puis d'une dizaine de bluettes bien moins reconnues, revoici ce jeune homme de 75 ans aux commandes d'une grosse machinerie romantique. Et quoi de plus original que de situer l'action le jour de la saint-Valentin, fête de l'amour et des fleuristes... Avec son armée d'interprètes sponsorisés par Ultra Brite, Valentine's day sentait bon (hum) le film méga tartignole calibré pour cartonner à la mi-février. Mais s'il n'arrive évidemment pas à la cheville de Love actually, il s'avère relativement supportable, et c'est là une énorme surprise.
Il y a pourtant de quoi faire grise mine devant la platitude extrême des histoires mises en place dans la première demi-heure. Une rencontre, une tromperie, un amour naissant, des jeunes, des vieux : le début ressemble à un vaste catalogue qui cherche davantage à être exhaustif qu'original. Les enjeux exposés sont très maigres : va-t-elle l'épouser, lui enverra-t-il des fleurs, est-il vraiment sincère... le genre d'interrogations parfaitement barbantes si elles ne sont pas traitées avec un minimum d'énergie - et il ne faut pas compter sur la mise en scène de Marshall pour insuffler du dynamisme à l'ensemble. Étonnamment, c'est sur la durée que Valentine's day parvient à prendre un peu d'ampleur : en favorisant les personnages aux situations, en s'inscrivant dans une veine tendre et gentiment drôle au lieu de nous la jouer fleur bleue et sentiments gerbants, il accroît son potentiel séduction au fur et à mesure des bobines. L'avantage de ce script uniformément ordinaire, c'est qu'il permet de ne pas creuser de fossé entre des segments très attirants et d'autres beaucoup moins : on passe d'un protagoniste à l'autre avec un je m'en foutisme évident qui naît certes d'un manque d'affect mais évite toute déception.
Autant dire qu'on se moque des conclusions apportées par Marshall, qui a le bon goût de ne pas faire de la saint-Valentin une fête béate de l'amour où tous les couples sont enfin réunis. Mais pas de cruauté qui tienne, les seuls à finir réellement seuls étant les vilains cocufieurs ou les largueuses pleutres. Nous sommes quand même à Hollywood, dans un film destiné à faire vendre du pop corn et des Kleenex... Quelques acteurs parviennent à sortir élégamment leur épingle du jeu et à montrer que les conventions ne les empêchent pas d'être convaincants. À ce petit jeu, Anne Hathaway écrase tout le monde dans un numéro assez exceptionnel de working girl multi-tâches. Le segment Julia Roberts - Bradley Cooper est également plein de classe, et aurait eu parfaitement sa place chez Richard Curtis. Ce dernier peut dormir tranquille : il reste la référence en la matière, même si ce film d'amûûûr à l'américaine a de quoi séduire les spectateurs venus là pour partager un peu de béatitude amoureuse avec leur chéri(e) du moment.




Valentine's day de Garry Marshall. 2h03. Sortie : 17/02/2010.

2 commentaires sur “VALENTINE'S DAY”

Le film n’a d’intérêt que l’association de toute cette brochette de stars dont certain comme Julia robert est payée plus de 3 million de dollars pour n’apparaitre que 6 minutes.
Sinon la comédie romantique tourne à la série b.
La déception est d’autant plus grande au vu de tous ces talents réunis.

Pascale a dit…

Hormis Bradley Cooper et sa ptite surprise fort bien interprétée je trouve... je jette ce film comme un kleenex !

Anne Hattaway !!! Quelle indulgence !

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz