26 févr. 2010

Le questionnaire de Rob | #9 | Clémentine

Cette semaine, c'est Clémentine Gallot, journaliste, qui se colle au questionnaire du blog orange. Retrouvez-la (entre autres) sur Twitter.


Judd, Tom et Meg, des demoiselles, Jean.



01. Le film que vous possédez mais que vous n'avez jamais vu ?
Oulah... il y en a trop. A une époque un peu boulimique, par association avec ce que j’imaginais être une ‘cinéphilie à la française’ (que je trouve aujourd’hui plutôt mortifère et un peu vaine), j’ai accumulé beaucoup de films sans les regarder. Les premiers Polanski, par exemple.

02. L'album qui ferait une excellente bande originale ?
Des albums d’Elliot Smith, ou de Nick Drake.

03. Le biopic que vous ne voulez surtout pas voir ?
Il n’y a pas de « mauvais » genre au cinéma (même si certains sont plus casse-gueule que d’autres), mais je crois que je n’aurais pas très envie de voir un biopic sur quelqu’un que j’aime beaucoup et dont il est facile d’imaginer des hommages maladroits, ou ridicules, en vrac Bowie ou Godard.

04. La scène la moins érotique de l'histoire du cinéma ?
C’est une scène qui se veut, j’imagine, à la fois excitante et troublante. La fameuse scène dite « de la motte de beurre » dans Dernier Tango à Paris, reste gravée dans ma mémoire comme un instant d’horreur, mais aussi de honte, face à l’échec du film à figurer l’ambivalence du désir. La scène est à l’image de la lourdeur absolue du film, cela dit.

05. Le film que tout le monde a vu sauf vous ?
J’ai tendance à refouler ce genre de truc, ce qui n’aide pas à venir à bout de cette liste infamante... Il y en a beaucoup : 2001, l'odyssée de l’espace, La leçon de Piano...

06. Le film que tout le monde a détesté sauf vous ?
Pour des raisons variées, même si je sais que le film est indéfendable, j’adore You’ve got m@il. Sinon, certains films de Shyamalan (qui ont connu, depuis, une rédemption). J’ai plutôt de la sympathie pour l’esprit de contradiction et la solitude que l’on éprouve lorsque l’on est seul à aimer un film a aussi quelque chose de jouissif, parfois, et de stimulant.

07. La personnalité qui devrait faire du cinéma ?
Certains chanteurs ont une très belle présence, Benjamin Biolay dans Stella, par exemple. Bon, il l’a déjà fait donc ça ne compte pas...

08. Le film de 2025 que vous attendez le plus ?
Un film qui aura dépassé la 3D depuis longtemps, j’imagine.

09. Le film des mois à venir qui va vous décevoir ?
Heu, en fait j’espère surtout ne pas être déçue : The green hornet, Date night, Inception, Arrested development..

10. Le cinéaste avec qui vous aimeriez boire des coups ?
Les meilleurs cinéastes ne font pas forcément les meilleurs piliers de bars.. Des gens un peu fous, comme Fassbinder, ou bien carrément alcooliques (la liste est longue). Ou alors un mec marrant comme Judd Apatow, qui te met à l’aise en parlant de ses problèmes de couilles.

11. L'objet auquel vous aimeriez consacrer un film ?
Même s’il y a des objets vers lesquels je reviens sans cesse (le vélo, la moustache, le tatouage), je ne suis pas vraiment fétichiste de cette manière-là...

12. La réplique que vous aimeriez connaître par coeur ?
Comme Voisin Blogueur, La maman et la putain d’Eustache, dont j’ai aussi lu le scenario il y a longtemps et que je ne trouve pas du tout "bavard", si bavarder c’est parler pour ne rien dire. Sinon cette phrase, très belle, que l’on cite souvent, de La nuit américaine, « Les films sont plus harmonieux que la vie, Alphonse. (…) Les films avancent comme des trains, comme des trains dans la nuit. »

13. L'acteur/actrice en qui vous vous reconnaissez ?
On me compare parfois, très gentiment, à Jean Seberg ou Anne Hesch, plus par pénurie de filles à cheveux courts que par réelle ressemblance.

14.. Le festival que vous aimeriez créer ?
Dans l’esprit de ce qu’a pu être Sundance à une époque, programmer des jeunes cinéastes américains (les frères Safdie, David Gordon Green, Jeff Nichols, etc.).

15. La chose qu'on ne devrait plus jamais voir au cinéma ?
Par paresse ou par bêtise, la musique remplace souvent l’écriture dans les films.

16. La place idéale dans la salle de cinéma ?
Plutôt devant, au milieu.

17. Le nom d'acteur/réalisateur que vous n'arrivez pas à retenir ?
Achipatchong... J’oublie les noms quand je n’aime pas.

18. Le métier de cinéma auquel vous ne comprenez rien ?
La production a l’air d’être un métier effrayant, à tous points de vue.

19. Le conseil à donner à un ado qui veut faire du cinéma ?
Cela va sans dire : faire une école n’est (heureusement) pas obligatoire. Mais ça aide.

20. La question que vous aimeriez ajouter à ce questionnaire ?
"Le film/cinéaste sous-estimé que vous aimeriez conseiller?"

21. Le film à regarder le 24 décembre au soir ? (question ajoutée par Emmanuelle)
Je me souviens de Fanny et Alexandre de Bergman, version longue, un soir de Noël. Je pense que je ne l’aurais pas vu autrement. Sinon, j’aime bien la programmation des chaînes hertziennes à Noël, avec des films régressifs géniaux, Gremlins, Ghostbusters, les Indiana Jones, Retour vers le futur...

23. Le film que vous prétendez aimer alors qu'en fait pas vraiment ? (question ajoutée par Rémi)
Les films de Fellini. Overrated.

26. La bande originale de film qui vous représente ? (question ajoutée par Marine)
C’est plutôt un hasard mais je connais par coeur celle des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy, qui est merveilleuse et mélancolique sans être mièvre, comme toutes les musiques de Michel Legrand. Je regarde le film périodiquement depuis des années, et si je ne suis pas du tout nostalgique de l’enfance, ce film et la musique qui l’habite font résonner en moi quelque chose d’intime et de très ancien.


Laissez le premier commentaire sur “Le questionnaire de Rob | #9 | Clémentine”

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz