16 oct. 2009

Top 5 : Gérard Jugnot

Cette semaine, Gérard Jugnot ne trie pas les couleurs dans Rose et noir.




Top 5 des films avec Gérard Jugnot

01. Tandem (1987)
Si sa carrière a pris une sale tournure depuis quelques années, Patrice Leconte fut longtemps un réalisateur respectable, dont certaines oeuvres étonnamment dramatiques ont gardé intact leur potentiel de conviction. Tandem est l'un de ceux-là, exploitant à merveille sa tête de faux buddy movie pour parler de célébrité, d'imposture, du mensonge nécessaire, tout en décrivant avec tendresse ce joli ennui qui enveloppe les petites villes de Province lorsque la nuit vient à tomber.



02. Une époque formidable (1991)
On n'ira pas jusqu'à parler de grand film social, mais Une époque formidable est néanmoins le film le plus engagé de Gérard Jugnot. Le plus touchant aussi, et le plus effrayant, tant il applique la loi du « ça n'arrive pas qu'aux autres » avec un réalisme glaçant. Licencié puis viré du foyer familial, Berthier rejoint un clan de SDF avant d'avoir eu le temps de dire ouf, et c'est assez effrayant. Heureusement que tout ceci est contrebalancé par un humour toujours tendre, les comédiens (Bohringer, Holgado) s'en donnant à coeur joie.



03. Les bronzés font du ski (1979)
Que dire de neuf sur ces Bronzés font du ski, comédie über populaire qui continue de catonner à chaque diffusion télé... Plus drôle que le premier volet (et évidemment meilleur que l'abominable troisième), c'est un film convivial, simple dans sa forme et dans son fond, mais qui applique à merveille les recettes du film de potes. Certains pourront faire la fine bouche : même si ce n'est sans doute pas la comédie la plus fine de l'histoire du cinéma français, c'est un grand moment de rigolade nostalgique en compagnie d'acteurs qu'on a tant aimés (à l'époque).




04. Le coup du parapluie (1980)
À propos de Pierre Richard, on ne cesse d'évoquer les films de Francis Veber et le duo légendaire qu'il y forme avec Gérard Depardieu. Certes, mais on oublie trop souvent de petits bijoux de comédie comme ce Coup du parapluie, qui offre de grands moments de délires richardiens et bénéficie d'une idée improbable mais dévastatrice : construire une véritable intrigue d'espionnage centrée sur ce fameux parapluie tueur, arme qui aurait davantage sa place dans un James Bond. Même aujourd'hui, c'est encore un must dans la carrière du grand blond.




05. Casque bleu (1993)
En tant que réalisateur, Jugnot n'est jamais aussi performant que lorsque ses scénarii mêlent la comédie et le drame à doses quasi égales. Casque bleu a même tendance à basculer dans le tragique et à oublier sa condition de comédie lorsque ses personnages sont confrontés à la guerre et à la mort de façon tout sauf risible. Le film condamne cette mode des vacances à moindre coût dans des zones à risques, montrant que le jeu n'en vaut pas la chandelle et qu'une telle expérience peut bouleverser une existence quand elle ne la détruit pas. Inégal mais plutôt choc.

1 commentaire sur “Top 5 : Gérard Jugnot”

Foxart a dit…

Mouais...

pas vraiment envie de voir ce Rose & Noir dans lequel Jugnot a l'air très très mauvais et semble jouer les folles comme on n'ose plus le faire depuis les années 60...

Pour le reste:

1/ Le père Noël est une ordure
classique indépassable !
2/Tandem, très beau rôle, très beau film.
3/ Scout Toujours
petite tendresse pour ce chouette film !
4/ Les bronzés 1,2 & 3
je ne crie pas avec les loups, le 3 m'a au moins autant fait rire que les 2 autres... et Jugnot y est vraiment extraordinaire !
5/Le quart d'heure américain
j'aime bien cette petite connerie... et je n'ai pas honte...

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz