18 sept. 2009

Top 5 : films avec 9 dans le titre

Cette semaine, les aliens squattent la planète dans District 9, un film avec le chiffre 9 dans le titre.




Top 5 des films avec 9 dans le titre

01. Session 9 (2001)
Entre autres bizarreries, Brad Anderson a commis ce Session 9 perturbant et obsédant, mais malheureusement resté confidentiel à cause de la frilosité des distributeurs. Les quatre ouvriers engagés pour rénover un ancien asile seront-ils les nouveaux héros d'une affaire de bâtiment hanté ? Pas tout à fait, et c'est ce qui fait toute la saveur d'une oeuvre qui laisse planer le doute jusqu'au bout mais crée un malaise incroyable avec un minimum d'effets et quelques acteurs grandissimes, de Peter Mullan à David Caruso.



02. Les neuf reines (2002)
Avant de disparaître en 2006 à cause d'un fichu infactus, Fabián Bielinsky a eu le temps de nous livrer deux petits bijoux de cinéma noir. Précédant le brillant El aura, Les neuf reines est un de ces polars que n'aurait pas renié le David Mamet des meilleures années, nous menant par le bout du nez de bout en bout. Et on aime ça, tant Ricardo Darin est un arnaqueur séduisant, tant l'écriture est fine et précise, et tant l'arrière-plan social mais pas trop l'inscrit de façon fort concrète dans un panorama crédible de l'Argentine actuelle.



03. La neuvième porte (1999)
Méprisée, même par les fans du grand Polanski, cette Neuvième porte est pourtant un petit bijou de thriller littéraire, bourré d'étrangetés en tous genres. Prenant exagérément son temps, multipliant les haltes et pauses en tous genres, le film trouve un rythme assez inédit et hypnotisant pour peu qu'on accepte de s'y abandonner. Comme à son habitude, Johnny Depp est parfait, et son trouble face au personnage d'Emmanuelle Seigner est partagé.



04. 9 songs (2005)
Raillé pour sa trop grande précipitation (plus d'un film par an en moyenne), Michael Winterbottom fit particulièrement marrer les cinéphiles avec ce 9 songs aux allures de film-concept un peu foireux. C'est vrai que l'idée d'alterner captations de groupes de rock en live et scènes de la vie - souvent très cul - d'un couple instable a de quoi faire rire. C'est vrai aussi que défendre le film, justifier ses partis pris et défendre le choix de filmer du sexe non simulé est assez délicat. Pourtant, 9 songs possède un certain charme, capable de conquérir une poignée d'hurluberlus...



05. 9 semaines 1/2 (1986)
Un frigo, des persiennes, Joe Cocker... S'il n'a rien d'un chef d'oeuvre, le film d'Adrian Lyne est absolument mémorable car il s'en dégage une chaleur moite dont il est difficile de se dégager. Grâce soit rendue aux deux interprètes principaux, forts en charisme et über sexy : un Mickey Rourke ressemblant encore à un vrai homme, et une Kim Basinger à son apogée, et ayant peiné à briller depuis (merci Curtis Hanson pour L.A. Confidential et 8 mile).

3 commentaires sur “Top 5 : films avec 9 dans le titre”

Foxart a dit…

9,1/2 weeks a quand même pris un méchant coup de vieux !
Mais pour Mickey Rourke au sommet de son charme: OK
Pas vu 9 songs
mais pour les 3 autres je suis totalement d'accord avvec toi...
Même si j'aurais mis La Neuvième porte en 1...
Je crois que ce qui a désarçonné les fans de Polanski c'est l'humour décalé et étrange du film...

Mais je pense que tu as quand même oublié des incontournables tels que Les trente neuf marches, Les amants du Pont-Neuf (on a le droit de tricher, ici, non ?), Le chat à neuf queues, Plan 9 from outer space et Numéro 9...

thomas a dit…

Ahh la neuvième porte...
C'est toujours un plaisir de le revoir meme si peu de gens partagent mon enthousiasme. Mais Polanski a su créer une vraie atmosphère à la fois envoutante et dérangeante avec trois fois rien (un peu de sang sur le front, un vol plané un peu pourri) et ça c'est impressionant.

Pascale a dit…

Et ça, ça compte pô?
http://www.kelfilm.com/bibliotheque/Numero_9_affiche.jpg

(tu vois que je connais des films d'horreur !!!)

Quant à 9semaines 1/2 !!! MDR, dire que ce n'est pas un chef d'oeuvre, ça s'appelle pas un pléonasme ??? Quel navet !
Kim à son apogée ! ça veut dire, parce qu'elle fait un strip tease ?
Dans LA elle se prend des pains, ça lui apprendra à se prendre pour Veronika Lake, et tu l'as vu briller dans 9 mile toi... euh 8 mile (j'm'embrouille dans mes numéros) ?

Code : keeters !

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz