29 sept. 2009

PIERRE ET LE LOUP

Quel travail de titan que ce Pierre et le loup ! Il a fallu 5 ans à Suzie Templeton et à son équipe pour accoucher de ces 41 minutes assez admirables, à l'esthétique léchée et délectable. Le parti pris de la réalisatrice est on ne peut plus clair : moderniser la fameuse histoire sans la trahir, et lui donner un jour plus cruel et moins enfantin que les versions précédentes. Pierre et le loup n'est pas un film pour les jeunes enfants, qui risquent d'être extrêmement effrayés par l'ambiance générale et par quelques scènes marquantes en particulier.
Ce désir de noirceur se ressent non seulement dans la façon qu'a Templeton de bâtir son intrigue - frontalement, sans détour - mais également dans l'absence totale de paroles - normal - et surtout de voix off - moins habituel. Elle se permettra même de modifier la fin du conte de Prokofiev afin de préserver une certaine surprise et de livrer une morale différente mais pas franchement joviale. l'image est à l'unisson : on lit dans le regard du petit Pierre une absence d'illusions et un désespoir absolument tétanisants. Même les animaux semblent un rien dépressifs, leurs attitudes ne semblant dictées que par le poids de leur solitude.
Pierre et le loup est un film triste, et pousse peut-être même trop loin dans cette voie. Mais c'est d'abord un film beau, qui se déguste image par image et scène par scène tant la technique déployée semble originale et toujours mise au service du récit et de la poséie. Voilà un moment rare, qui a le mérite de ne pas traîner en longueur, et qui a mérité à coup sûr l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 2008.




Pierre et le loup (Peter and the wolf) de Suzie Templeton. 41min. Sortie : 23/09/2009.
Critique publiée sur Écran Large.

Laissez le premier commentaire sur “PIERRE ET LE LOUP”

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz