10 sept. 2009

LE COACH

Marmignon, c'est le nom du personnage de Jean-Paul Rouve dans Le coach. Si ce patronyme a été choisi, c'est parce qu'il est porté par une partie de la famille du co-scénaiste Denis Bardiau (anecdote plus véridique que passionnante) ; on aurait pourtant pu imaginer une tout autre raison, à savoir le fait que Marmignon rime avec Pignon. Le coach a en effet tout d'un film de Francis Veber, avec son duo composé d'un sanguin et d'un tocard, qui finira par sortir grandi d'une série de mésaventures éventuellement hilarantes - ou juste pathétiques, si on considère le Weber version 21ème siècle.
Le film d'Olivier Doran est donc un classique buddy movie à la sauce française, qui est loin de faire aussi bien que l'Incognito d'Éric Lavaine - référence du genre en cette année 2009 - mais qui fonctionne plutôt bien. Jamais vraiment hilarant, Le coach fourmille néanmoins de moments tout à fait sympathiques, notamment lorsque Jean-Paul Rouve se lâche dans la peau du coincé de service, nullissime dans les relations humaines. Le cheveu en bataille, l'oeil torve, il campe un Marmignon à la fois attachant et pittoresque sous l'oeil d'un Richard Berry pas mauvais dans le rôle du type consterné - il avait sans doute revu L'emmerdeur version 2008 pour s'y préparer.
Pas d'enthousiasme débordant pour autant, puisque le scénario du Coach frôle la correctionnelle à plus d'une reprise, semblant peiner à faire le lien entre les scènes-clés. Pour un film censé décrire une partie du job de coach, le manque de logique et d'épaisseur psychologique aurait pu s'avérer fatal... Mais on peut parfois pardonner beaucoup à une comédie pourvu qu'elle soit sympathique, plutôt rythmée et pas dépourvue de tendresse. Sur ce dernier point, Le coach se rapproche en fait davantage de L'emmerdeur millésime 73 que des collaborations Veber - Pierre Richard. Il y a des références plus déshonorantes.




Le coach d'Olivier Doran. 1h32. Sortie : 09/09/2009.
Critique publiée sur Écran Large.

2 commentaires sur “LE COACH”

Nicolas a dit…

Lamentable.

Rob Gordon a dit…

Ôte-moi d'un doute : tes remarques en un seul mot, sont-elles destinées à mes critiques ou aux films ?

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz