16 août 2009

NEUILLY SA MÈRE !

Passant subitement du sept-un au neuf-deux, le héros de Neuilly sa mère ! est au centre d'un nouveau choc des cultures qui donne lieu à une comédie fort sympathique, qui assume son simplisme et fait dans le rafraichissement. Sur une idée de Djamel Bensalah, Gabriel Julien-Laferrière parvient à faire le lien entre les comédies de banlieue et celle d'Étienne Chatiliez. Par son sujet, Neuilly sa mère ! commence en effet par faire penser à La vie est un long fleuve tranquille, même s'il explore au final des territoires moins vachards et reste relativement cadré.
La relative réussite du film est due à l'énergie de ses interprètes. Samy Seghir est un Sami très mignon, très touchant, dont la perplexité est communicative. Rachida Brakni et Denis Podalydès forment un couple d'hôtes tout à fait complémentaires : elle est douce, belle mais pas potiche, il est coincé mais drôle à force d'efforts maladroits. Mais une fois de plus, la star du film de nomme Jérémy Denisty. Dans Nos jours heureux, il était le correspondant belge snobinard et horripilant ; ici, il reprend le même genre de rôle, mais dans une optique plus... sarkozyste. Sa première apparition a même de quoi faire peur : on le voit revenir du jogging avec son t-shirt NYPD, et se présenter comme le futur président de la République. Mais le talent du jeune interprète, ainsi que l'allègement progressif de la charge anti-UMP, parviennent à rendre le film plus attrayant qu'une soirée au Théâtre des Deux-Ânes.
Pas follement original, le film exploite cependant la plupart de ses situations avec une indéniable efficacité. Il faut malheureusement qu'une nouvelle histoire d'amour impossible - et pas crédible - entre Sami et une jeune fille semblant deux fois plus vieille que lui vienne ternir la dernière partie et donner à l'ensemble un aspect fleur bleue des plus inutile. Mais Neuilly sa mère ! donne la pèche et conserve son capital séduction jusqu'à la fin. La preuve : très vite, on ne fait même plus attention à la relative médiocrité de la réalisation, autre point commun avec les films de Chatiliez.




Neuilly sa mère ! de Gabriel Julien-Laferrière. 1h30. Sortie : 12/08/2009.

3 commentaires sur “NEUILLY SA MÈRE !”

Pascale a dit…

Sami est très mignon et l'histoire avec la belle Marie qui a l'air d'être sa mère est pas crédible, je suis d'accord.

Mais, l'acteur umpiste est mauvais comme un cochon.

laurence a dit…

D'accord avec Pascale...
on a vraiment envie de lui mettre des claques. Je serais un peu plus critique sur la qualité de l'image, le jeu des acteurs en général et surtout un amalgame de signes se rapportant à Monsieur notre très grand Président...
ça va 2 minutes... On finirai presque par en oublier le sujet du film. C'était quoi d'ailleurs le sujet ? Enfin moi ce film ne m'a pas embarquée du tout...

FredMJG a dit…

Et "le bled, ton père" c'est quand qu'ça sort ?
J'avions hâte... encore plus que pour l'avatar...
J'ris toute seule, permettez...
ah ah ah

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz