15 août 2009

Avatar : 15 minutes pour tout gâcher

Le 16 décembre prochain sortira Avatar, le premier film de James Cameron depuis un certain Titanic. Difficile de contester le fait qu'il s'agit là de l'un des évènements abolus de cette année 2009, voire même de la décennie. Cameron a toujours su réaliser des films populaires, innovants et d'une rare exigence technique et artistique, et ce qu'il propose avec cette nouvelle oeuvre est décoiffant : une aventure SF hors normes, située sur une planète inventée de toutes pièces avec ses collaborateurs, et bénéficiant d'effets spéciaux inédits et absolument hors de prix - il semblerait que le film soit le plus cher de l'histoire du cinéma, avec 300 millions de dollars de budget hors marketing.

Lentement mais sûrement, au rythme d'une photo de tournage à la fois, 20th Century Fox fait monter la sauce, créant toujours plus d'envie et d'attente chez des fans chaque fois plus nombreux. C'est le lot de toute campagne promo : faire parler le plus possible tout en délivrant le minimum d'informations. Voir James Cameron prendre la pose devant un fond vert n'a strictement aucun intérêt, mais la curiosité est une chose incontrôlable.

Le 21 août prochain, la Fox organise ce qui fut un temps nommé l'Avatar day - mais les derniers communiqués de presse insistent sur la nécessité de ne pas employer ce terme, sans doute pour une affaire de droits. Il s'agit, dans une douzaine de salles françaises, de proposer gratuitement une projection de 15 minutes d'Avatar. Un quart d'heure pour découvrir de quoi est fait le nouveau Cameron, à quel degré d'innovation il se place. Toutes les 30 minutes dès 18 heures, les salles enchaîneront ces micro-projections afin de contenter le plus grand nombre possible de spectateurs.

Une telle initiative témoigne de la confiance sans limite de la société de production envers un film qui dispose de tous les éléments pour être un concentré de très grand cinéma. En revanche, qu'on ne s'y trompe pas, il ne s'agit pas d'une belle et louable entreprise destinée à contenter le gentil fan en lui offrant un hors d'oeuvre gratis. Il s'agit d'une opération promotionnelle malicieusement masquée sous une prétendue philanthropie, la Fox ayant sérieusement besoin de redorer son blason après une année 2008 calamiteuse sur le plan qualitatif. Mais cette façon d'offrir gracieusement un morceau de rêve est aussi le meilleur moyen de le briser en mille morceaux.

Projeter un quart d'heure de film, c'est d'abord oublier qu'un long-métrage est un tout, pas un saucisson dans lequel on peut trancher comme on le souhaite pour faire plaisir au premier venu. C'est ruiner le plaisir de l'attente, celui qui fait soupirer chaque cinéphile (et/ou cinéphage) à chaque fois que la lumière s'éteint enfin et qu'il s'apprête à découvrir un univers dont il ne sait rien. C'est gâcher la magie du travail de la Cameron team, qui a semble-t-il conçu une oeuvre jamais vue. Au sens premier du terme, avec des textures et des sensations qui n'ont peut-être jamais été vécues dans une salle de cinéma. C'est profiter du manque de volonté et de patience des intéressés, qui seront sans nul doute ravis d'avoir dégusté ce moment de plaisir immédiat mais auront sans le savoir - et sans se l'avouer - gâché l'instant où, 117 jours plus tard, la projection d'Avatar - le vrai, le seul, l'entier - débutera dans leur salle de ciné.

Pour finir, un message directement adresé à ceux qui se rueront en masse dans les salles - dont la liste est ici, soyons sport - et déborderont sans doute d'envie de décrire en long, en large et en travers ce qu'ils viendront de voir : je ne veux rien savoir, rien entendre, pas plus que je ne regarderai teasers, trailers, images d'exploitation ou que sais-je encore. Merci de m'épargner et de garder intact l'excitation de ce 16 décembre, date à laquelle je ferai la queue comme tout le monde pour découvrir le huitième long-métrage de fiction de monsieur James Cameron.




Avatar de James Cameron. Sortie : 16/12/2009.

7 commentaires sur “Avatar : 15 minutes pour tout gâcher”

Florianl a dit…

A priori ce n'est pas une affaire de droit selon la Fox, juste que l'"évenement" ne dure pas toute la journée chez nous ^^

Aurélien a dit…

Tout pareil, je ne ferai pas cet "Avatar Moment". Le plaisir de la découverte doit être optimal.

Pascale a dit…

J'ai RIEN compris, mais alors RIEN du tout.
Si, j'ai compris :
qu'il y aurait un quart d'heure du film projeté dans certaines salles,
que les fans attendent la chose impatiemment (les fans de quoi, on peut me renseigner, on me dit jamais rien à moi !),
et qu'un film n'est pas un saucisson...
mais sinon : j'ai pas bien compris.
Et les paragraphes de "Le 21 août prochain..." à "débutera dans leur salle de ciné."...
c'est de l'hébreu (que je ne maîtrise pas, mazel tov).

C'est un film avec des gens ?
Un film d'animation ?
Qu'est-ce que c'est ?

ça promet d'être aussi génial que bouseland avec la Soyeuse ???

Je n'ai même jamais entendu parler de cette chose. Faut-il que je consulte encore ?
J'irai le voir... sûrement.
Mais pour le quart à bouffer du saucisson, c'est pas prévu dans mon trou !
Donc, tout va bien, pas la peine de s'énerver.

Maan a dit…

Oh... trop déçu ! Et moi qui rêvait de révéler la fin.
Et à la fin... il coule !

;-)

David a dit…

Oui certes, je suis entièrement d'accord avec vos propos.

Mais, à ce propos justement, j'aimerais comprendre pourquoi vous avez mis à disposition autant de trailers de The Watchmen avant sa sortie alors que vous sembliez également l'attendre de pied ferme.

Cela m'avait alors surpris et cela me surprend maintenant d'autant plus en lisant cet article...

Rob Gordon a dit…

Ça m'étonnait que personne n'ait utilisé cet argument pour me contrer.

Je crois que j'étais animé par une sorte d'excitation irréfléchie à l'idée de voir le film. Et que j'avais envie que l'univers d'Alan Moore ait la possibilité de toucher des gens qui lisent mon blog mais n'en avaient jamais entendu parler (et il y en a beaucoup, des gens qui ne savent pas qui est Moore).

Mais c'est une immense contradiction, en effet. Rassure-toi, je ne suis pas près de recommencer. Ça n'a en effet aucun intérêt.

Anonyme a dit…

Promo..ok et alors bande de bolos..jamais content et passer son temps a se voir écrire..certains aiment s'entendre parler...et a pourrir de leur ignorance commerciale des forums...vraiment bande de nazes steriles

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz