29 août 2009

20TH CENTURY BOYS - CHAPITRE 2 : LE DERNIER ESPOIR

Lorsque le premier volet d'une saga - ici une trilogie - souffre de défauts majeurs comme une longueur excessive, une réalisation brouillonne ou un manque criant de rythme, il est rare que le numéro 2 vienne tout arranger. Cela se confirme avec la suite de 20th century boys, qui respecte la fameuse règle intitulée « la même chose... en moins bien ». Située 15 ans après la fin de l'épisode précédent, l'action de ce Chapitre 2 ne fait que s'éparpiller encore et encore, multipliant les digressions, les ralentissements et les détours comme s'il fallait à tout prix qu'un blockbuster dure désormais 2 heures 20. L'intrigue principale a beau être intéressante et certains personnages charmants, il devient rapidement difficile de se passionner pour cette succession de longues scènes plates dont certaines semblent ne pas apporter grand chose à l'avancée de la trilogie.
Pour résumer 20th century boys - chapitre 2, on pourrait dire que c'est une heure et demie d'attente pour trois quarts d'heure de légère satisfaction. Le principe du film de Yukihiko Tsutsumi - encore lui - est qu'une bonne machination se prépare lentement, très lentement, et sans ellipse aucune. Si bien que le spectateur a l'impression d'assister à la popote interne des conspirateurs en chef, et de n'en rater aucune étape... même les plus dispensables. À croire que certains scénaristes ne connaissent pas le mot ellipse. En revanche, ils connaissent à coup sûr le mot adaptation, puisqu'il apparaît assez clairement - pour les lecteurs du manga comme pour les autres - que ce deuxième volet s'est permis quelques libertés avec le matériau d'origine. En résulte un ton plus débridé, qui vire hélas au n'importe quoi dès que c'est possible.
Le tout se ressent dans la réalisation, encore plus hétéroclite que dans 20th century boys : elle n'est pas franchement bâclée, mais manque en tout cas d'unité, de cohérence, de style. Comme si Takashi Miike et Timur Bekmambetov s'étaient partagé les scènes et avaient improvisé les prises de vues, sans travail ni consultation préalable. De ce gloubiboulga assez indigeste, on peut néanmoins retenir la prestation convaincante de la jeune actrice qui tient l'un des rôles principaux, ainsi qu'un dernier tiers assez convaincant - même si lui aussi trop long - et qui donne malgré tout envie de connaître la suite. Un univers où une fin du monde succède à une autre fin du monde a tout de même quelque chose de fascinant. Surtout lorsque l'espèce de gourou à l'origine du fameux cahier des prédictions et de tout le reste se montre aussi mystérieux... On n'ira pas jusqu'à dire « vivement le 3 », mais on aimerait bien quand même connaître la fin.




2Oth century boys - chapitre 2 : le dernier espoir (20-seiki shônen: Dai 2 shô - Saigo no kibô) de Yukihiko Tsutsumi. 2h22. Sortie : 26/08/2009.

2 commentaires sur “20TH CENTURY BOYS - CHAPITRE 2 : LE DERNIER ESPOIR”

Pascale a dit…

JAMAIS entendu parler.
Il faudra qu'un jour je me décide à m'intéresser au cinéma, ça a l'air bien.

Vincent a dit…

Ca y est, je l'ai vu. A mon sens, la partie "enquête" est moins aboutie que celle du premier volet mais la partie "résolution/twists" surpasse totalement la précédente. Le n°3 sera grandiose.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz