6 juil. 2009

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT [reprise]

Cité à maintes reprises parmi les films les plus drôles de l'histoire du cinéma français et du cinéma tout court, Les vacances de monsieur Hulot revient sur les écrans 56 ans après sa première sortie, mais dans une version restaurée pour l'occasion par les inestimables Macha Makeieff et Jérôme Deschamps. Hors de question de remettre ici en cause le travail de Jacques Tati, génie visionnaire dont la filmographie mutante mérite que l'on s'y attarde plus d'une fois ; en revanche, on peut tout de même se poser la question : Les vacances de monsieur Hulot est-il bien le film le plus drôle de Tati ?
Sans doute pas, en fait. Coincé dans la filmo du maître entre Jour de fête (réalisé quatre ans auparavant) et Mon oncle (sorti cinq ans plus tard), le film est évidemment très réussi et plein de gags désopilants, mais n'est finalement rien de plus qu'une transition de qualité entre ces deux films qui méritent ex aequo le titre de film le plus drôle de son auteur. Jour de fête avait le charme et l'étrange rythme des films muets ; Mon oncle érigeait Hulot en monument comique. Les vacances de monsieur Hulot est le lien entre les deux, comme un adieu au muet et une séance d'échauffement pour le futur personnage culte joué par Tati lui-même. Le travail sur le son est formidable, les passages muets aussi, mais le mélange ne se fait pas de manière si évidente, et le film manque sans doute d'un peu de cohérence pour être au niveau des autres.
Mais à quoi bon faire la fine bouche : Les vacances de monsieur Hulot pourrait même être le moins bon film de Tati que ça n'y changerait rien. Pétri d'invention, d'humour et de poésie, il brille comme les autres par la précision de sa mise en scène et par la façon qu'a Tati de pousser l'obsession du détail à son paroxysme. C'est le genre de film qui peut se voir vingt fois et donner toujours l'impression de découvrir de nouvelles images ou de nouvelles impressions. Ce qui ne change pas, en revanche, c'est le personnage de Hulot, sorte de Gaston Lagaffe des années 50, le coeur sur la main mais deux mains gauches et un cerveau parfois touché par les courts-circuits. Qu'il porte des bagages, fasse un peu de peinture ou se mette au tennis, sa gestuelle inimitable et son air de débarquer d'un autre monde auront raison de toutes les tranches d'âge comme c'est le cas depuis un demi-siècle. Quand bien même certains gags semblent démodés, Les vacances de monsieur Hulot reste un incontournable, et à coup sûr l'un des six meilleurs films de Jacques Tati.




Les vacances de monsieur Hulot de Jacques Tati (1952). 1h28. Première sortie : 25/02/1953. Resortie : 01/07/2009.

7 commentaires sur “LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT [reprise]”

Pascale a dit…

Connais pas, j'étais même pas née !

Rob Gordon a dit…

T'étais pas déjà grand-mère à l'époque ?

Pascale a dit…

J'étais pas née, t'es sourd ?????????

louise miches a dit…

J'ai été le voir aussi, à Paris au Max Linder.
Je me permets d'insister sur la magnifique qualité de l'image : franchement, c'est bluffant...

CC a dit…

Je suis amoureuse de Jacques Tati.

Rob Gordon a dit…

Je sais. En revanche, j'ignore lequel de ses films tu préfères...

Anonyme a dit…

Un petit faible pour Trafic, j'avoue !

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz