5 juin 2009

Top 5 : Oscar du meilleur film étranger

Cette semaine, Yôjirô Takita présente Departures, dont l'Oscar du film étranger est amplement immérité.



Top 5 des films ayant reçu l'Oscar du film étranger

01. Huit et demi (1964)
Le huitième film et demi de Fellini (après sept longs et deux "quarts de long") est peut-être son plus beau, mêlant cinéma et fantasmes comme si ça n'était qu'une seule notion. Un beau et long voyage en compagnie de Claudia Cardinale (argh) Anouk Aimée (aaaaargh) et surtout de Marcello Mastroianni, dont les lunettes de cinéaste austère masquent mal la désorientation.




02. Mon oncle (1959)
À la fois fasciné et effrayé par le progrès, Jacques Tati livre une réflexion amusée mais inquiète sur la standardisation de notre monde. Son ton comique et poétique atteint ici des sommets, son sens du plan n'ayant d'égal que son brillant travail du son. En résulte une oeuvre d'art totale, belle comme une pièce de musée, mais accessible à tous.




03. Amarcord (1975)
Fellini (encore lui) livre une farce onirique aux allures de film à sketches, où explose son amour insensé pour l'onirisme et les images hénaurmes. Il offre un regard décalé sur l'enfance, et sur le fascisme triomphant d'une Italie fanfaronne, et absolument pas consciente de ce qui se tramait alors.






04. Kolya (1997)
Pas le plus ambitieux de la liste, le film du tchèque Jan Sverak est en revanche un monument de tendresse, racontant la relation naissante entre un vieux garçon praguois et un petit russe de 5 ans à peine. Mais, au-delà de l'éternelle histoire du vieil homme et l'enfant, c'est quasiment l'histoire d'un pays qui se dessine, le film se déroulant à l'époque de la révolution de velours. Beau, simple, émouvant, trop peu connu.





05. No man's land (2001)
Si Amélie Poulain n'a pas eu l'Oscar, c'est parce qu'elle s'est fait piquer la vedette par une poignée d'ex-yougoslaves, qui se déchirent pour une bande de terre et quelques idées préconçues. La tragi-comédie de Danis Tanovic est absolument jouissive, le jeune réalisateur maniant l'absurdité tel un Beckett light, c'est-à-dire avec un désespoir poli. Et puis il y a Katrin Cartlidge. Un argument nécessaire et suffisant.

2 commentaires sur “Top 5 : Oscar du meilleur film étranger”

Vincent a dit…

Et La nuit américaine ? Et Préparez vos mouchoirs ? Par contre j'avais complètement oublié que Mon oncle l'avait eu, tu m'as rafraichi la mémoire pour le coup.

Foxart a dit…

Alors...mon own private top 5...

1/Fanny & Alexandre
2/Le Voleur de bicyclette
3/La nuit américaine
4/Dersou Ouzala
5/ Amarcord
Et 6/ Ex-aequo(parce que merde 5 c'est vraiment pas assez lol!) Mon oncle, No man's land, Préparez vos mouchoirs, La vie est belle, Voyage vers l'espoir, Pelle le conquérant et Sciuscia...

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz