8 mai 2009

Top 5 : Colin Firth

Cette semaine, Colin Firth joue les beaux-pères dans Un mariage de rêve.



Top 5 des films avec Colin Firth

01. Un été italien (2008)
Au top de son art et de sa popularité depuis Le journal de Bridget Jones, Firth a ici l'occasion de prouver qu'il n'est pas qu'un second rôle de premier choix. Il met toute sa délicatesse au service du film de Michael Winterbottom, drame épuré parvenant à faire monter une angoisse sourde par le biais d'une relecture minimaliste du giallo.


02. Carton jaune (1997)
Avant Haute fidélité, Nick Hornby commit Fever pitch, série de tranches de vie d'un pur fan d'Arsenal. Carton jaune en est une adaptation fidèle (plus que le sympathique Terrain d'entente des frères Farrelly). Sans en bouleverser l'esprit, le réalisateur David Evans est même parvenu à en faire une comédie romantique chaleureuse, mêlant l'esprit foot dans ce qu'il peut avoir de positif et la poésie d'un amour en construction.


03. Love actually (2003)
Richard Curtis aurait pu faire dix films ; il n'en a fait qu'un seul, nous servant cette délicieuse compilation romantique qu'est Love actually. Un savant enchevêtrement d'histoires drôles et belles, parmi lesquelles celle de cet écrivain tombé amoureux de la bonne mais ne parlant pas la même langue. Peut-être le plus romantique de tous les segments, c'est en tout cas celui qui illustre le mieux le caractère universel de l'amour, qui se moque bien des tours de Babel.


04. Valmont (1989)
Souffrant de la comparaison avec des Liaisons dangereuses sorties quelques mois plus tôt, Valmont en est pourtant le complément idéal, variation charnelle en diable du roman de Laclos. Firth prête son physique faussement rassurant à ce Valmont finalement plus intéressant car moins glacial que celui de John Malkovich dans le film de Stephen Frears.


05. La jeune fille à la perle (2003)
Protecteur, Johannes Vermeer ? Peut-être. Mais artiste avant tout, et donc prêt à tous les sacrifices pour venir à bous de ses projets. Bien qu'un peu trop lisse pour être réellement bouleversant, le premier film de Peter Webber décrit de façon touchante sa relation avec la jeune fille ayant servi de modèle pour l'un de ses plus fameux tableaux. Accessoirement, c'est aussi l'une des plus belles et simples description du processus de création d'un grand peintre.

7 commentaires sur “Top 5 : Colin Firth”

Pascale a dit…

Il crève tous les écrans !
J'en rêve la nuit !

Rob Gordon a dit…

Et ton voisin de lit ne dit rien ?

Foxart a dit…

Valmont doit être le seul Forman que je n'aime pas...

moi je dirais...
1/ Another Country
2/La Jeune fille à la perle
3/ Love Actually
4/ Bridget Jones
Pffffffff...
Bah 5/ Hope springs...
non, en fait il a beau être "cute", ça n'est vraiment pas un acteur qui me passionne...

Pascale a dit…

Non, il aime bien.
ça renouvelle l'ordinaire !

Pascale a dit…

J'ai vraiment l'impression qu'il me regarde.
J'me trompe ou quoi ?

Rob Gordon a dit…

Non non. Il ne regarde que toi. He wants you to be his Firth lady.

FredMJG a dit…

Un amoureux d'Egoyan tel que toi, je m'étonne de ne pas y trouver La vérité nue...
Bon, bien sûr, pas d'Arsinée dans le décor alors y a comme un blem...

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz