20 mai 2009

CONFESSIONS D'UNE ACCRO DU SHOPPING

Pendant qu'à Cannes une poignée de chanceux voit des films jusqu'à plus soif, d'autres se contentent de ce qu'on leur propose et en sont réduits à se poser de passionnantes question grammaticales. Accro du shopping ? Ne devrait-on pas dire accro au shopping ? Interrogation fascinante s'il en est, mais qui ne mènera pas loin puisqu'un spécialiste tel que Jacques Capelovici ou Alain Rey ne manquera pas de rétorquer que d'abord, accro, c'est moyennement français, et que shopping est un affreux anglicisme que les québécois ont remplacé par magasinage.
La question reste ouverte. En revanche, concernant la qualité du dernier P.J. Hogan, il n'y a guère de doute : le réalisateur du Mariage de mon meilleur ami et surtout de Muriel est loin, bien loin de ses savoureux débuts, et livre désormais du divertissement sucré comme un boucher débiterait des kilos de barbaque : avec une certaine connaissance du métier mais surtout avec assez peu de finesse. On a déjà vu un milliard de fois cette histoire d'une gentille pouf rencontrant un gentil yuppie mais ne parvenant à le pécho pour la vie qu'au bout d'une heure et demie ; aussi, un peu d'originalité (dans le ton, les rebondissements, l'utilisation des personnages secondaires) n'aurait pas été de trop. Que le film soit adapté d'une série de romans de plage (du genre qui nécessite autant de neurones qu'un Guillaume Musso) n'excuse pas la totale platitude de son adaptation, ni le choix assez discutable d'Isla Fisher dans le rôle titre (celle de l'accro du shopping). Bien brave, l'actrice ne tient pas une seconde la comparaison avec Renée Zellweger (alias la rougeaude, idéale en Bridget Jones) ou même Anne Hathaway (Le diable s'habille en Prada), mais n'a pour sa défense à peu près rien d'autre à faire que hurler lorsqu'elle aperçoit une paire de Louboutin.
Oui car, au cas où le spectateur l'oublierait, Confessions... est censé de démarquer de par son thème, la shoppingomanie, et montrer comment quelqu'un d'à peu près normal peut devenir une pure furie en découvrant le monde magique de la mode. Ce qui aurait pu être intéressant et assez drôle sur le papier est (mal) expédié en quelques scènes, la majeure partie du film étant consacrée à cette ennuyeuse histoire d'amour où le seul choix cornélien est pour le spectateur, à savoir déterminer lequel des deux tourtereaux est le plus fadasse. La seule qui s'en sorte avec un peu de classe, c'est l'inévitable Kristin Scott Thomas en Anna Winthour bis (ou ter). Une phrase qui revient malheureusement un peu trop régulièrement concernant une actrice assez irréprochable dans ses prestations mais dont les choix de carrière sont de plus en plus discutables...




Confessions d'une accro du shopping (Confessions of a shopaholic) de P.J. Hogan. 1h46. Sortie : 20/05/2009.
Autre critique sur Tadah ! Blog.

4 commentaires sur “CONFESSIONS D'UNE ACCRO DU SHOPPING”

Maan a dit…

Au-delà du film dont tout le monde se fout (sauf peut-être ma fille de 12 ans), je suis content de voir que je ne suis pas le seul à me poser la question fondamentale face à l'affiche :))
Ce qui me fait rire, c'est le sponsor qui ajoute des bandeaux : "Toutes accrocs à Au féminin.com"
et là, je dis... merci Rob.

dasola a dit…

Bonjour Rob, je pense que KS Thomas s'est fait plaisir et puis il faut bien qu'elle vive... Le film n'est pas hilarant mais m'a fait passé un bon moment grâce à des moments sympathiques. La vente aux enchères, le découpage du gâteau, la danse à l'éventail. Et puis moi qui suis une fille, j'ai trouvé Hugh Dancy mignon comme tout. Bonne après-midi.

Anonyme a dit…

C'est un film génial^ surtout pur les femmesqui me le shopping comme moi... J'attend le 2ème avec impatience... ps: C'est un film génial!
Bonne aprem'

Anonyme a dit…

bah c stuupide , le titre du livre c ca c pas confession d'une accro au shopping...je vois pas pourkoi il l'aurai changé...moi j'ai trouvé ce film génial...

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz