3 avr. 2009

Top 5 : Dennis Quaid

Cette semaine, Dennis Quaid fait la chasse au tueur en série dans Les cavaliers de l'apocalypse.



Top 5 des films avec Dennis Quaid

01. Loin du paradis (2003)
Quand Todd Haynes fait son Douglas Sirk, ça donne le mélo absolu de ce début de siècle, un hommage sincère mais pervers aux classiques des années 40-50. La relation de la bourgeoise et son jardinier noir fait jaser, et le fait que son mari soit tenté par les garçons n'arrange rien. Dans la peau de cet époux troublé, Dennis Quaid fait des merveilles, son physique épais en parfait contraste avec son parcours sentimental.


02. L'aventure intérieure (1987)
Quoi qu'on en dise, le meilleur film de Joe Dante est cette Aventure intérieure qui fait de Quaid un militaire miniaturisé avec son vaisseau et injecté par erreur dans le postérieur d'un pauvre type (formidable Martin Short). Ou le pendant comique du Voyage fantastique de Richard Fleischer, la visite du corps humain étant prétexte à une série de gags inventifs et d'aventures exaltantes. Aujourd'hui encore, c'est un must.


03. L'enfer du dimanche (2000)
S'il peut légitimement donner mal à la tête avec sa B.O. très fournie et son nombre incroyable de plans (bravo au monteur), le film consacré par Oliver Stone au foot US est une réussite étourdissante, qui donne à voir l'envers du décor et montre pourquoi ce sport passionne les foules. Pour Dennis Quaid, c'est le premier d'une série de rôles sur ces hommes jadis conquérants mais aujourd'hui vieillissants (En bonne compagnie ou Smart people sont d'autres exemples).


04. Flesh and bone (1995)
Curieusement méconnu, le film de Steve Kloves (scénariste de la plupart des Harry Potter) est un drame mâtiné de polar sur un homme ne s'étant jamais remis d'une enfance traumatisante passée aux côtés de son malfrat de père. Les retrouvailles de Dennis Quaid et Meg Ryan sont juste bouleversantes, tout comme cette longue litanie aussi belle que grave.



05. The big easy - le flic de mon coeur (1987)
Il faut reconsidérer Jim McBride, qui outre The big easy réalisa un À bout de souffle made in USA, sommet de romantisme furieux certes bien loin de Godard. Voici un polar fun, sexy, chaleureux et désabusé, mené par un duo de choc formé par Dennis Quaid (massif et fragile) et Ellen Barkin (au top de sa hottitude). Aussi réconfortant qu'une bon vieux grog.

3 commentaires sur “Top 5 : Dennis Quaid”

Pascale a dit…

AAAAaaaaaaaaaaah ! j'adore cet acteur mais on ne peut pas dire qu'il nous donne de quoi se rassasier !!!
J'avais vu FLesh and Bone, très beau.

J'avais bien aimé son rôle de macho qui s'la pète grave avec chewing gum dans 'L'étoffe des héros'... et puis aussi quand il est le père de Jim Caveziel et qu'ils se retrouvent par la voie des airs (pour faire vite). Et quand il dit à Jim :
"t'es toujours mon champion hein ?"
et que l'autre lui répond :
"j'fais tout pour en tout cas".

Je pleure comme un veau !

Jérôme a dit…

moi j'aime bien "en bonne compagnie"
ca doit être mon côté romantique :-)

Rob Gordon a dit…

En bonne compagnie était en balance pour la cinquième place, mais a fini par dégager.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz