6 mars 2009

LAST CHANCE FOR LOVE

Last chance for love n'est pas une comédie romantique : très vite, il devient évident que l'objectif de Joel Hopkins est moins de faire rire que d'émouvoir à l'aide de ces deux personnages pas tout à fait en bout de course mais ayant épuisé leurs munitions. En particulier Harvey, incarné par un Dustin Hoffman qu'on n'a jamais vu aussi triste : son personnage a des problèmes de job, d'avion et de famille. Sa fille, qui va se marier, a choisi d'être menée à l'autel par le second mari de sa mère. De quoi perdre les pédales et espérer que la fin arrive plus vite qu'elle ne le devrait. Quant à Kate, elle a beau être plus jeune, elle est tout aussi usée par la solitude et les problèmes personnels (une mère un peu gaga). Leur rencontre sera au moins l'occasion de respirer un peu...
Après une première partie respectant bien tous les codes et lieux du film romantique (aéroport, repas de mariage, montage parallèle des déboires des deux héros), arrive enfin le moment des premiers échanges entre Kate et Harvey. Dès lors, Last chance for love (pourquoi avoir changé à moitié le titre original, Last chance Harvey ?) se met à ressembler à un Before sunrise, sorte de long bal(l)ade riche en dialogues et en détours entre deux êtres se découvrant avec gourmandise. C'est là que Joel Hopkins rate le coche : les répliques et les sujets abordés manquent de tranchant et d'émotion. On reste un peu trop en surface, et si la dignité du couple a quelque chose de touchant, l'ensemble ne sera ni bouleversant ni mémorable sur le long terme.
Heureusement, il y a ces deux interprètes ô combien attachants, dont on admire le jeu délicat. Emma Thompson incarne mieux que quiconque cette sorte de gène flegmatique typiquement british face à un Dustin Hoffman qui nous la joue tour à tour chien battu puis séducteur un rien cabot. Le tout sans excès aucun, la direction d'acteurs étant elle aussi très tempérée. C'est sans nul doute grâce à la présence de ces deux acteurs qu'on a tant aimés ailleurs que ce film un peu trop poli parvient à ne pas être ennuyeux. Sans pour autant faire d'étincelles.
6/10

(autre critique sur CineManiaC)

Laissez le premier commentaire sur “LAST CHANCE FOR LOVE”

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz