25 nov. 2008

JOHNNY MAD DOG

Johnny mad dog a beau nous parler du quotidien d'enfants-soldats, une expression tout à fait incongrue vient à l'esprit : c'est un beau film. Une valse des corps et des coeurs, au plus profond d'un pays indéterminé mais ressemblant à plus d'un état africain. Johnny mad dog, c'est d'abord une série de portraits effectués au terme d'une fiction, le moyen le plus évident d'approcher ces enfants dangereux car en transe, désespérés et prêts à tout. Jean-Stéphane Sauvaire filme avec une grande maîtrise et sans effet de style indésirable (on n'est pas dans La cité de Dieu) le parcours d'une poignée de gamins livrés à eux-mêmes et ne sachant pas vraiment pourquoi ils combattent. La noirceur du constat est prudemment contrebalancée par le versant féminin de l'oeuvre, dans lequel une jeune ado tente une fuite en avant dans laquelle subsiste un brin d'espoir. Une opposition manichéenne mais plutôt bienvenue, qui apporte un léger souffle d'air dans un climat irrespirable.
Car Johnny mad dog est un film angoissant et plutôt déprimant qui montre les ravages combinés de l'embrigadement et de la bêtise. Et s'il y a relativement peu de violence physique à l'écran, c'est parce qu'il est déjà difficile de résister psychologiquement à ce qui est infligé. Certaines scènes sont terribles, notamment un face-à-face inopiné avec une star de la télé ou une tentative de découverte du corps de l'autre. Souvent naît un suspense pas putassier mais franchement ravageur car terriblement ancré dans la réalité, ce à quoi répond l'aspect poétique du film, qui promet quelques images d'une beauté saisissante. L'aspect documentaire est évidemment la plus grande réussite d'un film qui manque sans doute d'une vraie ligne fictionnelle et s'empêche ainsi d'être davantage qu'un constat, cruel mais un peu attendu, des atrocités qui se déroulent à quelques milliers de kilomètres au sud de nos vies paisibles.
7/10

1 commentaire sur “JOHNNY MAD DOG”

Pascale a dit…

Hard !

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz