10 nov. 2007

DANS LA VALLÉE D'ELAH

La vallée d'Elah, c'est cet endroit où David le riquiqui vint défier Goliath et, prenant le dessus sur sa peur, terrassa le géant d'un coup entre les deux yeux. L'occasion pour Paul Haggis d'organiser une réflexion autour de la peur et de la condition de l'homme, qui peut devenir quelqu'un de radicalement différent après avoir vécu une guerre. Ce bouleversement est profond, bien plus que ce qui est habituellement décrit dans les films hollywoodiens, et s'il est bien difficile d'imaginer cela sans avoir soi-même été au combat (je touche du bois), Haggis retranscrit bien ce dacalage entre l'avant et l'après. "Vous n'avez pas fait la guerre, vous ne pouvez pas comprendre", balancent quelques militaires à une Charlize Theron pleine de bonnes intentions. C'est vrai, mais Dans la vallée d'Elah permet tout de même d'aborder quelques pistes.
À travers une enquête policière (lui-même ancien militaire, Tommy Lee Jones cherche qui a massacré son fiston à son retour d'Irak), Haggis décrit les ravages faits par la guerre en général, et celle-là en particulier. Dépeint sans parti pris le côté "grande muette" de l'armée, qui fait passer l'honneur et les règles avant l'humain. Et organise le deuil d'un homme partagé entre un amour très républicain pour sa patrie chérie et le chagrin d'avoir perdu ses deux fils à cause de la guerre (de façon directe ou non). Dans le rôle de ce père courage mais borderline, Tommy Lee Jones fait des ravages. Son visage impassible et buriné colle parfaitement à l'idée que l'on se fait de l'ancien soldat qui dissimule ses émotions coûte que coûte, et ce jusqu'à la rupture. Adouci par quelques contacts avec une épouse détruite (Susan Sarandon, dans un second rôle très en retrait) et une fliquette appliquée et consternée par un quotidien sordide (Charlize Theron, grande actrice quand elle veut), Jones est juste magnifique. Le film étant passé un peu inaperçu, l'Oscar ne sera sans doute pas pour cette fois. C'est bien dommage.
8/10

3 commentaires sur “DANS LA VALLÉE D'ELAH”

Wilyrah http://lebleudumiroir.canalblog.com a dit…

J'aime beaucoup Charlize Theron et Susan Sarandon, mais ce film, de par son affiche, m'a rebuté. Si c'est pour voir du patriotique et du "la guerre c'est parfois bien obligé pour défendre la démocratie", je passe.

Ben a dit…

Desolee WIlryah,mais c'est exactement le contraire de ce que tu as pensé!
Le drapeau americain a l'envers aurai du te faire tilté.
Un film magnifique,dur mais necessaire.
A voir absolument.

guyl a dit…

ALORS, COMME JE N’AI PAS COMPRIS LA FIN QQ’UN PEUT M’ORIENTER?? Ben peut être ?? :-) pourquoi il est tué? Merci

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz