26 nov. 2007

AMERICAN GANGSTER

Tout est dans le titre : American gangster est l'histoire d'un gangster américain, ni plus ni moins. Ce n'est pas l'originalité du sujet qui étouffera le spectateur, tant le film de Ridley Scott ressemble à ce qu'ont pu faire précédemment Hawks, Scorsese ou Mann (pour ne citer qu'eux). Comme dans Les affranchis, le héros "a toujours rêvé d'être un gangster". Grandeur, décadence, tout ça. American gangster est un film de bonne facture mais qui ne peut dissimuler un côté profondément ordinaire. Scott filme correctement (il était quand même plus inspiré il y a un quart de siècle). Washington et Crowe font leur job sans sortir une seconde du registre auquel ils ont toujours été cantonnés. Il faudrait d'aileurs que les réalisateurs américains se creusent davantage la tête pour attribuer les rôles d'hommes noirs : on croirait qu'il n'y a que trois acteurs blacks sur Terre.
Le talon d'Achille, c'est en fait le scénario du toujours ennuyeux Steven Zaillian, qui se contente d'accumuler les passages obligés et les scènes déjà vues. Washington n'étant pas DeNiro, il perd à tous les coups au jeu des comparaisons, et c'est bien ennuyeux. L'ennui, c'est qu'il y avait dans cette histoire trop classique matière à un film bien plus singulier : à la fin d'American gangster, on nous apprend que le flic interprété par Crowe, devenu avocat, s'est chargé de défendre le vilain mafieux alors qu'il l'avait lui-même traqué et arrêté. Cette relation ambiguë et à double tranchant possédait un vrai intérêt mais n'est malheureusement traitée que comme un point de détail. Il y a de toute façon bien longtemps que les frères Scott (rien à voir avec la série) ont arrêté de prendre des risques, se contentant d'enchaîner les films sans passion, juste pour le plaisir de voir leur filmographie s'allonger et de tourner sans cesse avec les mêmes acteurs. En tout cas, une chose est certaine : n'est pas Scorsese qui veut.
5/10

2 commentaires sur “AMERICAN GANGSTER”

Pascale a dit…

Tu es encore plus sévère que moi (qui me suis copieusement ennuyée) mais tu as mille fois raison. Quelle soupe !

Itinéraires a dit…

Ce film est long... long, tellement long ! Et tellement politiquement correct !!!

ma critique sur : chezpapito.over-blog.com

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz