26 janv. 2007

REQUIEM

Michaela Klinger aimerait partir étudier à la fac, mais ses parents sont réticents : et si ça recommençait? Malgré ses médicaments, Michaela n'est pas à l'abri d'une rechute : et ses crises d'épilepsie sont franchement inquiétantes. Sauf qu'évidemment, il ne s'agit pas d'épilepsie. Inspiré d'une histoire vraie (on a toujours du mal à gober ça, mais vu la force du film, on y croirait presque), Requiem décrit le calvaire d'une jeune femme possédée par le diable.
La force du film, c'est de ne verser ni dans le fantastique horrifique (comme L'exorciste, sommet d'ennui à peine malsain) ni dans le plaidoyer bigot et cucul (le dangereux L'exorcisme d'Emily Rose). Requiem décrit la possession de son héroïne comme s'il s'agissait d'une pathologie certes grave mais pas plus inquiétante que l'épilepsie. Résultat de ce réalisme froid : après avoir assisté à une des terrifiantes "crises" de Michaela, on tremble pendant tout le reste du film, sachant que cela peut se reproduire à n'importe quel moment. Au dancing, dans un amphithéâtre, à l'église... jamais tranquille, le spectateur halète et fait des signes de croix à tout va, le trouillomètre à zéro.
Magnifiquement filmé par Hans-Christian Schmid (montage serré mais pas hystérique, image granuleuse et colorée), Requiem résonne comme le récit d'un fait divers plus flippant que tous les autres. La conclusion, sèche et glaçante, rend le film encore plus impressionnant ; et celui-ci s'impose sans mal comme le film le plus terrifiant de l'année 2006. Amen.
9/10

2 commentaires sur “REQUIEM”

dasola a dit…

Bonjour Rob, et bien grâce à toi, je viens de d'entendre parler d'un film. Je ne connais pas du tout. Existe-t-il en DVD? Ce sont qui les acteurs? Bonne journée.

Rob Gordon a dit…

Tout est . Je possède cette version, irréprochable.

 
"Bienvenue au royaume du pisse-froid inculte qui est au cinéma ce que Philippe Manoeuvre est au rock" (© Trollman)
© 2009 TOUJOURS RAISON.. Tous droits réservés
Design by psdvibe | Bloggerized By LawnyDesignz